Le Mozambique dit ne pas être informé des projets GNL d'Exxon/Total

Publié le

MAPUTO (Reuters) - L'Institut national du pétrole du Mozambique (INP) a déclaré vendredi ne pas avoir été informé de l'intention d'ExxonMobil et de Total de renégocier les termes de leur implication dans les projets de gaz naturel liquéfié (GNL) qu'ils ont lancés dans le pays.

Le Mozambique dit ne pas être informé des projets GNL d'Exxon/Total
L'Institut national du pétrole du Mozambique (INP) a déclaré vendredi ne pas avoir été informé de l'intention d'ExxonMobil et de Total de renégocier les termes de leur implication dans les projets de gaz naturel liquéfié (GNL) qu'ils ont lancés dans le pays. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake
© Mike Blake

Reuters, citant trois sources, a rapporté mercredi dernier que les deux groupes cherchaient à prélever davantage de ressources dans un gisement exploité en commun au Mozambique, qui est évalué à 50 milliards de dollars (41,8 milliards d'euros) afin de réduire les coûts.

L'aval des autorités mozambicaines est nécessaire pour toute modification de l'accord de partage entre les deux groupes, qui stipule le volume de gaz prélevé.

Sollicité par courriel sur le sujet, Carlos Zacarias, le président de l'INP, l'organe qui régit le développement énergétique au Mozambique, a déclaré qu'il n'avait "pas encore été informé" des discussions entre les deux géants pétroliers et qu'il n'avait pris part à aucune négociation.

(Manuel Mucari; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte