Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le moteur roue de NTN-SNR rafle le Grand Prix des Mechatronics Awards

, ,

Publié le

Les Mechatronics Awards, décernés à l’occasion des Rencontres européennes de la mécatronique qui se sont déroulées au Grand-Bornand (Haute-Savoie), ont mis l’accent sur le projet de moteur roue réalisé par une équipe internationale de NTN-SNR.

Le moteur roue de NTN-SNR rafle le Grand Prix des Mechatronics Awards © Patrice Desmedt - L'Usine Nouvelle

"Nous n’avons jamais eu de projet de ce niveau depuis la création des Mechatronics Awards il y a cinq ans, affirme André Montaud, directeur général de Thésame, expert en management et en conseil. La mécatronique, telle que nous la rêvons, est dans ce projet-là." L’heureux vainqueur est la société NTN-SNR pour l’In Wheel Motor (IWM), un moteur de roue « intelligent » dont le dossier a fait l’unanimité parmi le jury.

La conception de l’IWM est le fruit d’une collaboration internationale entre l’entité française, ancienne filiale de Renault, la maison mère japonaise et les États-Unis. "Nous faisons nos réunions entre 14 heures et 15 heures, explique Hervé Lenon, responsable du département Produits innovants – Mécatronique chez NTN-SNR. C’est la seule heure de rencontre possible entre les Japonais et les Américains. Sans cette coopération internationale, nous n’aurions pas pu arriver au bout du projet. Tout est parti du roulement, notre métier de base. Puis, nous avons ajouté le moteur, et nous nous sommes aperçus que cela ne suffisait pas. Il a fallu réaliser l’intégration d’un réducteur, d’un convertisseur, du freinage et d’une série de capteurs…".

Déporter le moteur dans les roues libère de l’espace en supprimant la transmission et le différentiel et permet également de réduire la consommation d’énergie. Plusieurs véhicules prototypes ont été réalisés. L’un d’eux atteint la vitesse de 150 kilomètres à l’heure, mais le plus emblématique est le Q’MO. Il pousse à fond l’innovation, avec son joystick qui remplace volant et accélérateur.
Le prix Grand Groupe revient à Sew-Usocom pour son unité d’entraînement mécatronique Movigear. Ce produit intégré à faible consommation et communiquant répond en particulier aux exigences de l’industrie agroalimentaire.

Plusieurs prix

Le prix ETI est attribué à Poclain Hydraulics pour la mise en œuvre d’un moteur hydraulique comme appoint à un véhicule utilitaire. Cette technologie éprouvée, utilisée sur des engins de chantier ou agricole, permet de transformer un utilitaire classique en véhicule 4x4 quand les conditions l’exigent. Sur route, le système est totalement déconnecté et ne provoque pas de surconsommation, comme c’est le cas sur les véhicules 4x4 traditionnels et son poids réduit n’impacte que très peu la charge utile.

Le prix PME a été remis conjointement à la société Tecnalia et au laboratoire LIRMM pour le projet Remora (reconfigurable mobile robots for manufacturing applications). Cette plate-forme robotique adaptée à l’usinage de grandes pièces présente la particularité de pouvoir se déplacer de manière autonome sur plusieurs dizaines de mètres.

Le prix Start-up a été remporté par le projet Vilo de la société Cimtech, qui a mis au point un volet roulant à lames orientables à 120°. Il associe les avantages d’un volet roulant classique (occultation totale, sécurité) à ceux d’un store vénitien en offrant tous les réglages possibles pour une gestion fine de l’apport de la luminosité naturelle. Protégée par quatre brevets, la solution repose sur un système d’empilement et non d’enroulement. Le projet est actuellement au stade du prototype, avec une industrialisation prévue pour la mi-2013.

Le prix Enseignement et recherche revient à l’association Eco Solar Breizh, qui regroupe des entreprises et des laboratoires bretons. Parrainée par la navigatrice Ellen Mac Arthur, ce projet est destiné à la mise au point d’un véhicule à énergie solaire pour participer au World Solar Challenge 2013. Un défi qui consiste à traverser l’Australie entre les villes de Darwin et d’Adelaïde à l’aide de prototypes fonctionnant uniquement à l’énergie solaire.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle