Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le mosellan Viessmann applique un anti-âge à ses capteurs solaires

,

Publié le

Le mosellan Viessmann applique un anti-âge à ses capteurs solaires
Le revêtement des capteurs les protège de la surchauffe.
© Viessmann France

Six ans de collaboration entre le site Viessmann France de Faulquemont (Moselle) et l’Institut Jean Lamour de Nancy (CNRS-université de Lorraine) ont débouché sur un transfert de technologie dans le secteur du solaire thermique. La filiale du groupe allemand et le laboratoire d’envergure européenne ont mis sur pied un revêtement nanométrique capable de prévenir la surchauffe des capteurs solaires, facteur de vieillissement prématuré des installations. Une meilleure résistance aux pics de chaleur permettrait aussi d’améliorer de dix points la couverture des besoins annuels en eau chaude sanitaire d’un bâtiment.

Ce revêtement "anti-âge" a vu le jour sous l’égide d’un laboratoire commun baptisé Solaris, soutenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR). "Les couches minces sélectives à base d’oxyde d’aluminium et de vanadium modifient leurs structures cristallines pour réguler la température des capteurs de manière passive", détaille Éric Kuczer, le responsable marketing produits de Viessmann France (520 personnes, 175 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016). Elles couvrent depuis août 2016 la quasi-totalité des panneaux solaires thermiques assemblés en Moselle, soit 225 000 m2 par an. La couche complémentaire est ajoutée en amont du process, lors de l’étape de dépose de l’absorbeur sur sa plaque d’aluminium. Ses propriétés sont activées moyennant un passage dans une seconde ligne.

Le groupe a investi 3 millions d’euros pour industrialiser le procédé, "sans augmenter le prix de vente par rapport à l’ancienne génération de capteurs", insiste Guillem Tänzer, le responsable produits dans le solaire. Il faut dire que le marché européen ne brille pas par son dynamisme. Depuis 2014, le solaire thermique recule dans la majorité des pays.

Philippe Bohlinger

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus