Le moratoire nucléaire allemand, une bonne affaire pour la France

Une étude publiée mardi estime à 360 millions d'euros les bénéfices pour la France suite à la fermeture de huit centrales nucléaires en Allemagne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le moratoire nucléaire allemand, une bonne affaire pour la France

Les Allemands ont augmenté leurs importations d'électricité, et la France en profite. Sur neuf mois, le cabinet SIA Conseil estime que la décision d'Angela Merkel a rapporté 360 millions d'euros à la France.

Le moratoire décrété par le gouvernement sur le nucléaire a poussé l'Allemagne à "combler sa baisse de production en activant principalement ses moyens thermiques, réduire massivement ses exportations et devenir importateur sur certaines frontières", rappelle l'étude.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La France "a répondu à très court terme au besoin allemand en passant d'une situation importatrice à exportatrice sur leur frontière commune". Cette réactivité a été rendue possible par une forte disponibilité des réacteurs français et une faible consommation intérieure lié à un climat doux.

Le cabinet estime qu'au final "les consommateurs européens vont devoir payer la note" de la sortie allemande du nucléaire. L'Allemagne va devoir investir lourdement dans le démantèlement de ses réacteurs et les énergies renouvelables. Le prix du CO2 va donc augmenter, ce qui aura un impact à l'échelle européenne en raison de l'intégration grandissante des marchés nationaux de l'électricité et du CO2.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS