Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Le moral des marocains au plus bas depuis 2008 selon le HCP

, ,

Publié le

Document L'indice de confiance des ménages au Maroc a baissé de 5,5 points au premier trimestre. Il atteint le niveau le plus bas jamais atteint depuis 2008. Explications.

Le moral des marocains au plus bas depuis 2008 selon le HCP © hcp.ma

Avec une baisse de 5,5 points, l'Indice de confiance des ménages (ICM) a lourdement chuté au premier trimestre à 71,6 points contre 77,1 points un trimestre auparavant et 73,7 points le même trimestre de l'an passé.

C'est ce qu'indique le Haut-commissariat au plan (HCP) dans sa note d'information relative aux résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages marocains au premier trimestre. (voir document complet ci-joint).

"L'ICM est calculé sur la base de sept indicateurs, quatre relatifs à la situation générale et trois à la situation propre du ménage" rappelle le HCP.

Le premier indicateur mesuré au niveau de la situation générale est le niveau de vie. Cet indicateur a baissé de 9,1 points par rapport au trimestre précédent. Cette même tendance a été enregistrée également concernant les perspectives d'évolution avec une détérioration de 6,1 points par rapport au trimestre précédent.

Autre indicateur : le chômage. Trois quart des marocains s'attendent à une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir. Le solde de cet indicateur s'est détérioré de 3,6 points. Le 8 mai, le même HCP a indiqué que le nombre de chômeurs au Maroc a atteint 1,2 million de personnes au premier trimestre, enregistrant une hausse de 14,3%.

Concernant la consommation, les marocains sont majoritaires à 59% au premier trimestre à penser que le moment n'est pas opportun pour faire des achats de biens durables. Le solde relatif à cet indicateur est de -40,2 points en dégradation de 2,7 points par rapport au trimestre précédent. Une mauvaise nouvelle donc pour la consommation interne marocaine si elle venait à se confirmer.

En revanche, les marocains sont également majoritaires à 59,2% à considérer que leurs revenus couvrent leurs dépenses au premier trimestre. L'indicateur relatif à la situation financière est lui en dégradation de 1,5 point par rapport au trimestre précédent.

Par rapport à l'évolution passée de la situation financière personnelle des marocains, le solde d'opinion atteste d'une détérioration (-8,9 points). Celle relative à l'évolution future de leur situation financière personnelle accuse la même tendance (-6,4 points) par rapport au trimestre précédent.

Lié à la perception de la conjoncture par les ménages, la capacité à épargner enregistre un "même niveau de pessimisme". Ils sont ainsi 84,9% des ménages à estimer ne pas pouvoir épargner au cours des douze prochains mois.

Le dernier indicateur présenté dans l'étude du HCP est celui des prix des produits alimentaires qui selon 86,4% des ménages interrogés ont augmenté au cours des douze derniers mois.

"Avec -79,3 points, le niveau le plus bas depuis 2008, le solde relatif aux perspectives d’évolution des prix perd 4,1 points par rapport au trimestre précédent et 2,1 points par rapport au même trimestre de l’année passée" conclut le HCP.

N.D.

HCP : résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages marocains au premier trimestre

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle