Le monde doit sacrifier 35 % de son pétrole, 52 % de son gaz et 88 % de son charbon pour sauver le climat

Pour limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C en 2050, une large partie des énergies fossiles actuellement exploitables ne devraient pas être extraites du sous-sol. Mais tous les pays ne sont pas égaux face à cette hypothétique contrainte.

Partager
Le monde doit sacrifier 35 % de son pétrole, 52 % de son gaz et 88 % de son charbon pour sauver le climat

A lire l’étude de Christophe McGlade et Paul Ekins, de l'University College London, parue dans la revue scientifique Nature, on pourrait se dire que le combat pour limiter le réchauffement climatique en dessous de 2 °C est perdu d’avance. Les deux chercheurs se sont basés sur les dernières données du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) qui indiquent que l’humanité ne peut pas se permettre de dégager plus de 1 000 milliards de tonnes de CO2 d’ici 2050 pour limiter le réchauffement climatique à 2°C. Or les réserves d’énergies fossiles techniquement exploitables aujourd’hui représentent 2 900 milliards de tonnes de CO2. Forts de ces données, les deux universitaires ont calculé à quelles ressources il faut renoncer.

Les deux hommes ont développé un modèle économique basé sur les modes d’extraction, la distance entre les lieux de production et les lieux de consommation, les usages de l’énergie, etc… Et à ce jeu, tous les pays du monde ne sont pas égaux (voir tableau ci-dessous). Ainsi, le Moyen-Orient devra laisser 99 % de son charbon dans son sous-sol, le Canada devrait renoncer à 75 % de son pétrole, le bloc russe devrait faire une croix sur 59 % de son gaz. Au global, le monde devrait laisser sous terre 35 % de son pétrole, 52 % de son gaz et 88 % de son charbon.

Une ambition qui semble bien peu vraisemblable, quand on sait que pour nombre de pays les énergies fossiles sont une source majeure, voire essentielle, de revenus. Les auteurs de l’étude ont pris un scénario où seraient employées massivement des technologies de capture du carbone (qui sont encore aujourd’hui non matures et très onéreuses). Ils constatent que cela n’influerait que marginalement ces pourcentages.

Ludovic Dupin

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Consultant Transition Energétique du Maritime (F/H)

BUREAU VERITAS - 19/01/2023 - CDI - Nantes

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS