Le ministre du Travail accuse Nicolas Sarkozy d'avoir fait repousser le plan social de PSA

Michel Sapin évoque les nombreux rendez-vous du président du directoire de PSA Philippe Varin à l'Elysée pendant les derniers mois de la présidence de Nicolas Sarkozy.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le ministre du Travail accuse Nicolas Sarkozy d'avoir fait repousser le plan social de PSA

Le gouvernement Ayrault vient de s'emparer de l'épineux dossier PSA, et ses membres commencent à régler ses comptes avec leurs prédécesseurs.

Le ministre du Travail Michel Sapin accuse l'ancien chef d'Etat Nicolas Sarkozy d'avoir amené la direction de PSA à repousser un plan de suppressions de postes avant l'élection présidentielle. Une attitude qu'il juge "criminelle", a-t-il déclaré sur France Inter le 11 juillet.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Est-ce que vous avez remarqué que M.(le président du directoire Philippe) Varin avait été plusieurs fois convoqué dans le bureau de Nicolas Sarkozy ? Vous pensez que c'était pour parler du nouveau modèle qui allait sortir chez Citroën et Peugeot ? Non, c'était pour parler de ces sujets-là", a-t-il affirmé à la radio.

"Ce ne sont pas de bonnes méthodes. J'ai entendu le terme de 'criminel' utilisé par un ancien ministre à propos des débats que nous avions eus au sein de la grand conférence. Voilà, me semble-t-il, un point sur lequel un terme aussi violent pourrait être utilisé", a-t-il ajouté.

Selon des syndicats, PSA Peugeot Citroën pourrait supprimer entre 8 000 et 10 000 emplois en France cette année dans le cadre du nouveau plan d'économies qu'il va dévoiler prochainement en réponse à la baisse de ses ventes européennes, et qui pourrait prévoir la fermeture du site d'Aulnay.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS