Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le minier Vale cofonde le plus important fonds de reboisement au Brésil

, , , ,

Publié le

Avec plusieurs partenaires issus du secteur public, le géant de l’extraction minière a créé le mercredi 5 mai Vale Florestar SA. En réalité, la métamorphose d’une initiative mise sur pied en 2007, Florestar, dans l’Etat du Para. L’objectif de Vale et de ses partenaires est de promouvoir la culture d’eucalyptus tout en veillant à la régénération de pans entiers de forêt native où règne une très importante biodiversité.

Le minier Vale cofonde le plus important fonds de reboisement au Brésil

260 millions d’euros : c’est le patrimoine d’un fonds d’investissement voué au reboisement de la forêt amazonienne porté sur les fonds baptismaux à Rop de Janeiro le mercredi 5 mai à l’initiative du premier producteur de minerai au monde. Outre Vale, Vale Florestar SA a pour actionnaires la Banque Nationale de Développement Economique, contrôlée par le gouvernement fédéral, la Petro, le fonds de pension des salariés de Petrobras, la Funcef, un fond de même nature lié à la grande banque publique Caixa Economica Federal ainsi que Global Equity, un administrateur de fonds.

l'énorme complexe minier de carajas

«L’Amazonie et le développement durable sont à la mode, voilà pourquoi notre initiative prend tout son sens.» C’est par de tels mots que le patron de Vale, Roger Agnelli, dévoilé la naissance de ce fonds d’investissement appelé à promouvoir et structurer des projets forestiers en Amazonie. En réalité, Vale Florestar SA constitue la métamorphose d’un projet portant presque le même nom (sans le SA) mis en œuvre par le géant en 2007 dans le sud du Para, un Etat de la Fédération brésilienne où se trouve l’énorme complexe minier de Carajas. Dans le dessein d’influer favorablement sur les changements climatiques, Vale avait créé une structure qui employait alors 400 salariés. Il s’agissait de régénérer des pans de forêts dévastés par diverses activités agricoles et industrielles sur une aire de 3.000 km2.

Quand elle avait «planté» cette bouture de projet forestier dans son berceau géographique, la multinationale brésilienne du minerai avait alors évoqué des investissements de 130 millions d’euros jusqu’en 2015. Selon les dirigeants de Vale, l’intention était de «créer un cercle vertueux» pour accroître la sylviculture dans la région tout en attirant des industries recourant à l’exploitation et à la transformation du bois.

PROPRIETES PRIVEES ILLEGALES

La Vale entend aussi, et tel sera l’un des fondements du fonds de pension lancé le 5 mai, participer à la réorganisation de l’Amazonie en termes fonciers. Cette région est chaotique car il existe beaucoup de propriétés privées illégales, basées souvent sur des documents apocryphes (les fameux fazendeiros faisant régner la loi), ce qui ne peut que gêner une compagnie comme Vale tout puissante à des milliers de kilomètres à la ronde. N’oublions pas que Vale, bien que de capital privé, reste d’une certaine manière assez liée au gouvernement Lula dont la prétendue volonté est de mettre de l’ordre dans un tel chaos, surtout au moment où la campagne électorale s’enflamme. (L’élection présidentielle aura lieu en octobre.)

DES EUCALYPTUS A PERTE DE VUE

Lors d’une conférence de presse donnée au siège de Vale à Rio de Janeiro, les actionnaires de Vale Florestar SA ont tenu à rappelé qu’ils n’agissaient pas seulement pour les beaux yeux de l’écologie mais que ce projet remanié était un authentique business.
L’un des objectifs de Vale Florestar, écrit "vert sur blanc", est de «développer les forêts industrielles d’eucalyptus», culture dont le Brésil est devenu l’un des leaders mondiaux. La Vale aspire à reboiser une surface correspondant à 300.000 hectares et à favoriser la plantation de 150.000 hectares de «forêts artificielles» dans la même région.
Lors de la conférence de presse, il a été dit que «l’idéal serait de pouvoir planter un arbre pour chaque Brésilien», la population du géant sud-américain avoisinant 200 millions de personnes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle