Transports

Le métro de Moscou pour faire rêver les industriels du secteur

Olivier Cognasse , , ,

Publié le

La Russie sera, dans les prochaines années, un des marchés mondiaux les plus juteux pour la filière ferroviaire. La preuve avec un appel d‘offres géant qui va concerner le métro de Moscou.

Le métro de Moscou pour faire rêver les industriels du secteur © D. R.

10 milliards d’euros ! C’est le montant de l’appel d’offres international géant que doit lancer la Russie pour la fourniture et l’entretien de nouvelles rames de métro à Moscou. Selon le maire de Moscou, Sergueï Sobianine et le quotidien russe Vedomosti, il serait partagé en trois lots et il devrait avoir lieu cette année.

Il n’est pas difficile d’imaginer que tous les grands industriels du secteur vont se précipiter pour tenter de remporter au moins un lot. À commencer par Alstom qui détient 25 % du constructeur russe Transmashholding (TMH), unique fournisseur du métro moscovite actuellement. Mais la bataille sera rude avec Bombardier, Siemens, Stadler et peut-être d’autres concurrents.

Toutefois, pour les perdants, la bataille de Russie ne sera pas définitivement perdue. Les besoins en renouvellement sont immenses pour les trains, les métros et les tramways. Sans oublier la grande vitesse, où le flou le plus total règne actuellement sur les intentions des autorités russes. Il y a un an, elle évoquait un budget de 300 milliards d’euros à l’horizon 2030 avec 20 000 kilomètres de voies nouvelles. Depuis l’été dernier, les projets sont gelés…

Olivier Cognasse

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte