Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le mégaprojet EuropaCity franchit une étape décisive

Publié le

Vidéo La Déclaration d’Utilité Publique concernant la ZAC du Triangle de Gonesse constitue une étape importante dans la concrétisation du projet de parc de loisirs, hôtelier et commercial d'Île-de-France EuropaCity.

Le mégaprojet EuropaCity franchit une étape décisive
Vue aérienne du projet Europa City 2.0.
© Europa City - Alliages & Territoires

Très contesté, le projet de zone d’aménagement concertée du Triangle de Gonesse au nord de Paris progresse. Il s’apprête même à franchir une étape décisive avec la signature imminente par le Préfet du Val d’Oise de sa Déclaration d’Utilité Publique (DUP). Sur ce territoire de quelque 700 hectares, 400 resteront dédiés aux activités agricoles et 280 seront aménagés dont une parcelle de 80 hectares pour le seul projet de parc hôtelier commercial et de loisirs, EuropaCity, représentant un investissement de trois milliards d’euros et dont l’ampleur cristallise toutes les contestations.

"La Déclaration d’Utilité Publique va permettre à la puissance publique de devenir propriétaire des terrains dans le périmètre de la ZAC pour ensuite les céder à d’autres opérateurs tels que nous afin de nous permettre de réaliser notre projet", précise David Lebon, Directeur du Développement d’EuropaCity. "Surtout, et alors que des gens se demandent pourquoi on détruirait des terres agricoles pour des intérêts privés, cette DUP tranche la question en déclarant qu’il y a un intérêt général à aménager cette zone. Pour nous c’est une décision symbolique", poursuit David Lebon.

31 millions de visiteurs attendus

Plus important projet d’investissement en France, EuropaCity prévoit, aujourd’hui, la création d’un parc de dix hectares, d’une ferme urbaine de sept hectares, de 150 000 mètres carrés de surfaces de loisirs, de 50 000 mètres carrés de locaux culturels, de 100 000 mètres carrés d’espaces à usage mais aussi de 230 000 mètres de surfaces commerciales et de quelque 2700 chambres d’hôtel. Le site serait en capacité d’accueillir 31 millions de visiteurs par an et entraînerait la création de près de 12 000 emplois directs.

Porteuse du projet la société Alliages & Territoires, une co-entreprise entre Ceetrus (la filiale immobilière d’Auchan, ndlr)  et le groupe chinois Wanda, prévoit, une fois les terrains acquis, de déposer ses demandes de permis de construire fin 2019 ou début 2020. EuropaCity devrait ouvrir ses portes en 2027. Cette date coïncide avec la mise en service  la gare du Triangle de Gonesse de la Ligne 17 du futur métro automatique francilien Grand Paris Express. En début d’année le Premier ministre Edouard Philippe s’est engagé à la réalisation du prolongement de cette ligne jusqu’au Triangle de Gonesse en 2027. Il s’agissait d’un engagement essentiel pour les promoteurs d’Europa City dont la moitié des visiteurs devraient venir en transports en commun.

Ouverture en deux temps

L’ouverture en 2027 ne serait toutefois que partielle. "Nous discutions avec l’Etat en vue d’acter un phasage. Nous ouvrirons la majeure partie du parc en 2027 mais pas l’ensemble de ce dernier et la partie commerciale notamment ferait l’objet d’un phasage", complète David Lebon.

Inscrit au Schéma Directeur Régional d’Île-de-France l’opération d’aménagement de la ZAC du Triangle de Gonesse prévoit encore la construction de 800 000 mètres carrés de bureaux, de 200 000 mètres carrés d’activités technologiques, de 20 000 mètres carrés de locaux d’enseignement et de formation et encore de 15 000 mètres carrés d’équipements sportifs.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle