Le Mediator aurait causé entre 1300 et 1800 décès à long terme, selon les experts

Le parquet de Paris a exposé, ce vendredi 12 avril, les conclusions du rapport d’expertise judiciaire dans le cadre de l’affaire du Mediator.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Mediator aurait causé entre 1300 et 1800 décès à long terme, selon les experts

C’est une nouvelle étape pour les victimes du Mediator. Le parquet de Paris a présenté les conclusions du rapport produit par les experts judiciaires, selon l'AFP. Le nombre de décès à court terme imputables à une valvulopathie serait compris entre 220 et 300 et entre 1 300 et 1 800 à long terme.

"Pour les valvulopathies, les experts estiment les décès à court terme, donc à deux ans et demi, entre 220 et 300. Ils estiment les décès à long terme entre 1 300 et 1 800 et les hospitalisations pour insuffisance valvaire entre 3 100 et 4 200", ont conclu les experts cités par le parquet. Selon eux, il n'existe aucune évaluation du nombre de décès dus à des hypertensions artérielles pulmonaires (HTAP), autre grave méfait possible dû au Mediator.

Selon le rapport d’expertise, les "propriétés anorexigènes puissantes" du médicament sont confirmées. Et la commercialisation du Mediator aurait donc dû être suspendue entre 1998 et 2003 par Servier ou par les autorités au vue des premiers cas. Il a effectivement été suspendu en novembre 2009. Son retrait définitif est intervenu en juillet 2010.

Le Mediator, qui contient une molécule coupe-faim, le benfluorex, a été prescrit pendant trente ans. Il est réservé à l'origine aux diabétiques en surcharge pondérale mais a été détourné pour être massivement prescrit à des patients désireux de perdre du poids. Jusqu'alors, des épidémiologistes estimaient le nombre de décès entre 500 et 2 000 en France.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS