Le Medef, la taxe à 75%, EADS, Kem One... : les 10 actus industrielles de la semaine

Semaine mouvementée au Medef et pour Laurence Parisot ! Après le vote du conseil exécutif, la patronne des patrons a dû se résoudre à renoncer à un éventuel troisième mandat à la tête de l'organisation. Elle a partagé la scène industrielle cette semaine avec François Hollande, qui lors d'une interview sur France 2, a fait plusieurs annonces essentielles. Il a notamment précisé les modalités de la contribution des entreprises à la taxe de 75%.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Medef, la taxe à 75%, EADS, Kem One... : les 10 actus industrielles de la semaine

Pas de troisième mandat pour Laurence Parisot
Le conseil exécutif l'a annoncé le jeudi 28 mars. La réforme des statuts du Medef, initiée par Laurence Parisot et proposée par le comité statutaire, n'aura pas lieu. L'actuelle présidente du Medef ne pourra pas se présenter pour effectuer un troisième mandat à la tête de l'organisation patronale. Le conseil a donc sifflé la fin de la récréation, comme le demandait la veille Bernard Gaud, président du Medef Rhône Alpes. La course à la présidence peut désormais commencer. Dans un sondage réalisé par L'Usine Nouvelle, c'est Pierre Gattaz qui apparait comme le favori des indsutriels.

Le grand oral de François Hollande sur France 2
Interviewé sur France 2 jeudi 28 mars, le président de la République a évoqué plusieurs sujets brûlants... Suffisant pour réveiller quelques polémiques. Il a notamment confirmé que les entreprises seraient mises à contribution, pour la part des salaires supérieure à un million d'euros, dans le cadre de la taxe à 75 % promise lors de la campagne présidentielle. Il a toutefois éteint la polémique concernant le budget de la Défense. Il a par ailleurs promis un "choc de simplification" pour les démarches administratives des entreprises.

Nouvelle organisation pour EADS
Les actionnaires d'EADS ont adopté, mercredi 27 mars, chacune des quinze résolutions qui leur étaient proposées, à une très large majorité, nous apprend l'AFP. Parmi les décisions importantes acceptées : le pacte d'actionnaires est dissous, les trois Etats fondateurs que sont la France, l'Allemagne et l'Espagne ne disposent plus d'un droit de veto sur les décisions stratégiques, les groupes industriels Lagardère et Daimler se retirent du capital.

Kem One placé en redressement judiciaire
Confronté à d'importantes difficultés financières, le groupe Kem One a finalement été placé en redressement judiciaire pour une durée d'observation de six mois. L'administrateur judiciaire nommé, Me Bruno Sapin, aura pour mission "l'administration entière de l'entreprise". Plus de la moitié des 2 600 salariés de Kem One SAS, né après la reprise du pôle vinylique d’Arkema, sont concernés par cette procédure judiciaire. Un nouveau dossier chaud sur le bureau d'Arnaud Montebourg...

Nouvelle hausse du chômage en février
Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté pour le 22e mois consécutif en France en février et n'est plus qu'à quelques milliers d'unités du record établi en janvier 1997, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Travail. Selon le directeur du centre d'études sur l'emploi, Jean-Louis Dayan, cette augmentation est due à l'absence de croissance et la mauvaise conjoncture actuelle en Europe ainsi qu'une série de facteurs aggravants comme le recul de l'âge de la retraite.

La plus grosse cyber-attaque de l'histoire d'Internet ?
Jeudi 28 mars, la toile s'émouvait de ce qui était déjà qualifié de "cyber-attaque la plus importante de l'histoire d'Internet". Elle aurait provoqué un ralentissement du trafic internet au niveau mondial. Et pourtant... Il n'en existe aucune trace tangible ! Sur les tableaux de bord du cloud Amazon qui gère un trafic conséquent sur Internet, tous les indicateurs sont au vert, même en Europe où le conflit se déroule.

Veolia Transdev revoit sa stratégie... et son nom
Le groupe l'a annoncé le mardi 26 mars : Veolia Transdev devient Transdev. Cela confirme l’échec de la fusion avec Veolia imposée par deux hommes dès 2009 : Henri Proglio, alors PDG de Veolia Environnement, et Nicolas Sarkozy, le président de la République de l’époque. Elle s’était concrétisée officiellement en mars 2011. Par ailleurs, pour réduire son endettement, Transdev va procéder à un grand nombre de ventes d’actifs en Europe, puisqu’il réduit la voilure de 27 à 17 pays.

Michelin : deux syndicats signent un accord cadre de compétitivité
Pour se préparer à une éventuelle baisse de ses activités en France, Michelin a annoncé lundi 25 mars avoir signé un accord cadre de compétitivtié avec la CFDT et la CFE-CGC. Cet accord, d'une durée de trois ans, doit permettre de "gérer le plus sereinement possible les baisses d'activités", a expliqué une porte-parole du fabricant de pneumatiques à l'AFP, alors que toutes les usines du groupe en France ne tournent pas à plein.

Louis Gallois fait le point sur le Pacte pour la compétitivité
Dans un entretien accordé à L'Usine Nouvelle, le commissaire général à l’investissement et ancien patron d’EADS, Louis Gallois, plaide pour que les 35 mesures du Pacte pour la compétitivité, inspirées de son rapport, soient appliquées. Au menu : investissements d'avenir, crédit d'impôt compétitivité, et sa nouvelle place au sein du conseil d'aministration de PSA.

Fessenheim... et les autres ?
"Pourquoi seulement moi ?" C’est l’appel qu’ont projeté des membres de Greenpeace sur le mur du réacteur de la centrale de Fessenheim, ce jeudi 28 mars. De quoi attirer l’attention sur une étude de l’ONG invitant à fermer 5 centrales en France.

Astrid Gouzik

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS