Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le mécanicien Redex se veut de plus en plus précis

, ,

Publié le

Le spécialiste de la fabrication des transmissions mécaniques, champion de l’exportation, inaugure ce lundi 12 septembre 2011 dans son usine de Senonches (Eure-et-Loir) un équipement d’usinage.

Le mécanicien Redex se veut de plus en plus précis
© Redex - Le centre de superfinition de Fässler installé par Redex dans son usine de Senonches complète le site d’excellence d’usinage et de contrôle d’engrenages. Un investissement de dix millions d’euros sur cinq ans.

Inauguration. Allez de l’avant !… Telle est la devise de cette unité de production d’engrenages qui possède des équipements de production très avancés. Un centre de finition ultra-précis du constructeur suisse Fässler s’ajoute désormais à son dispositif de fabrication. « Nous avons investi plus de dix millions d’euros dans la modernisation de nos équipements », affirme Bruno Grandjean, président de Redex et petit-fils du fondateur.

 
Objectif : en faire un site d’excellence dans le domaine du taillage, de la finition et du contrôle d’engrenages cylindriques (droits ou hélicoïdaux) et spiro-coniques. « Les moyens mis en œuvre sont le plus souvent uniques en France », assure le responsable, qui prend comme exemple le taillage des engrenages spiro-coniques de haute dureté ou la superfinition de la denture intérieure.
 
Le secret de ces usinages sans pair ? La mise en œuvre des technologies employées dans la fabrication aéronautique ou pour la compétition automobile. « Le déploiement de ce centre d’excellence s’est effectué en moins de cinq ans en s’appuyant sur les ressources internes du groupe ainsi que sur les pôles d’excellence en formation mécanique de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Lyon et de Rouen », précise Bruno Grandjean.
 
Mais ces machines ultramodernes, d’origine suisse pour la plupart, ne seraient rien sans les outillages et les processus de fabrication développés spécifiquement par les ingénieurs du fabricant français. « Ces outils indispensables au fonctionnement des machines représentent jusqu’à 40 % du coût des investissements », indique le responsable de Redex.
 
L’atelier qui accueille la machine Fässler est climatisé et s’apparente à une « salle blanche », indispensable pour réaliser de manière industrielle des engrenages dont la précision est de l’ordre du micromètre. Une qualité indispensable pour ces dispositifs qui constituent l’élément principal de réducteurs et boîtes de vitesses destinés aux machines-outils de haute précision des constructeurs comme DMG, Mazak, Mitsubishi... La qualité obtenue dans la finition des engrenages permet de réaliser des transmissions sans jeu, silencieuses et compactes.
 
Automatisation, gestion des flux et moyens de manutention complètent la panoplie de moyens déployés dans l’usine de Senonches qui s’étend sur plus de 5 000 m² et emploie 50 personnes. L’unité réalise un volume d’activité de près de sept millions d’euros et elle n’aura pas un moment de répit. « A partir de 2012, cet établissement, en plus de l’activité destinée au groupe, développera une activité de sous-traitance à forte valeur ajoutée destinée notamment à l’aéronautique », confirme Bruno Grandjean.
 
Le groupe Redex, spécialiste de la « mécanique fine » pour la machine-outil et la sidérurgie, comporte deux usines dans la région Centre, à Senonches (Eure-et-Loir) et à Ferrières (Loiret). Il emploie 320 personnes à travers le monde, dont plus de 250 en France où sont conçus et fabriqués la totalité des produits. Le groupe réalise un chiffre d’affaires de près de cinquante millions d’euros dont 90 % à l’export.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle