Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le mécanicien de précision Mecachrome est à vendre

, ,

Publié le

Le mécanicien de précision Mecachrome a été mis en vente par ses actionnaires, trois fonds institutionnels qui l'avaient sauvé en 2009.

Le mécanicien de précision Mecachrome est à vendre
Usine Mécachrome d'Aubigny-sur-Nève
© Mécachrome

"Mecachrome a toujours suscité des marques d'intérêt". Quelques jours après l'annonce de la mise en vente de l'équipementier aéronautique français dans les colonnes du Figaro, Arnaud de Ponnat préfère relativiser. Selon le président exécutif de Mecachrome, qui a découvert cette fuite dans la presse alors qu'il était en déplacement en Amérique du Nord, le processus de vente est engagé depuis le printemps. "La question a déjà été abordée en comité d'entreprise", temporise-t-il.
 
Les trois actionnaires de Mecachrome, Bpifrance, Aerofund (fonds des industriels français de l'aéronautique) et le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec, se partagent le capital de cette ETI de 3000 salariés. Après avoir recapitalisé l'entreprise en 2009, alors qu'elle était au bord du démantèlement, les trois fonds estiment que leur temps est venu de la laisser vivre sa vie. "Nous n'avons pas vocation à sortir vite des entreprises dans lesquelles nous investissons, mais nous n'y sommes pas pour l'éternité", glissait un chargé d'investissement de Bpifrance en octobre dernier, alors que Mecachrome inaugurait sa 14è usine à Evora (Portugal), à un jet de copeau de l'usine d'Embraer. De fait, les trois actionnaires atteignent huit ans de présence, soit un temps raisonnable et classique pour des fonds d'investissement, fussent-ils institutionnels. 
 
MBO et LBO exclus
 
Grâce à l'assise financière qu'ils lui ont apportée, Mecachrome a pu acquérir le toulousain Mecahers, puis le nantais Jallais et enfin le nordiste Normatech. Ce qui lui a permis d'entrer chez Dassault. Mecachrome est désormais à bord de tous les grands programmes aéronautiques, fournit des ailes, des cockpits, des portes, des planchers aux Airbus, à Bombardier et Boeing et même à Embraer.
Ses aubes en titane usinées à Sablé-sur-Sarthe refroidissent le moteur Leap de CFM International. La co-entreprise de Safran et General Electric lui a confié une dizaine de pièces sur ce nouveau moteur d'avions. 
 
Arnaud de Ponnat refuse de préciser quelles entreprises s'intéressent à Mecachrome : "un certain nombre, ni huit, ni cinq", dit-il. Concernant leur identité, il est tout aussi discret. Plusieurs observateurs avancent le nom d'Aubert et Duval, car l'entreprise auvergnate a créé une joint-venture avec Mecachrome à Pamiers (Ariège) pour usiner des pièces forgées de grande dimension. La complémentarité des deux sociétés pourrait correspondre à ce scénario. 
 
Sans doute intéressés, les concurrents de Mecachrome, à savoir Daher, Lauak, Figeac Aero ou encore Lisi Aerospace n'auraient pas formulé d'offre. Sans doute en raison du prix de vente, qui serait fixé autour de 500 millions d'euros, soit 10 fois le résultat opérationnel. Alors que le chiffre d'affaires de 2016 était de 395 millions d'euros, et celui de 2015 de 350 millions. Un peu cher aux dires de certains observateurs. Un prix qui a en tout cas écarté la solution d'un Leverage buy out (LBO) ou d'un Management buy out (MBO), c'est à dire d'une reprise par les cadres.
 
Stéphane Frachet
 

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • MECACHROME FRANCE à AMBOISE (37400)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle