Le mécanicien de précision Mecachrome est à vendre

Le mécanicien de précision Mecachrome a été mis en vente par ses actionnaires, trois fonds institutionnels qui l'avaient sauvé en 2009.

Partager
Le mécanicien de précision Mecachrome est à vendre
Usine Mécachrome d'Aubigny-sur-Nève
"Mecachrome a toujours suscité des marques d'intérêt". Quelques jours après l'annonce de la mise en vente de l'équipementier aéronautique français dans les colonnes du Figaro, Arnaud de Ponnat préfère relativiser. Selon le président exécutif de Mecachrome, qui a découvert cette fuite dans la presse alors qu'il était en déplacement en Amérique du Nord, le processus de vente est engagé depuis le printemps. "La question a déjà été abordée en comité d'entreprise", temporise-t-il.
Les trois actionnaires de Mecachrome, Bpifrance, Aerofund (fonds des industriels français de l'aéronautique) et le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec, se partagent le capital de cette ETI de 3000 salariés. Après avoir recapitalisé l'entreprise en 2009, alors qu'elle était au bord du démantèlement, les trois fonds estiment que leur temps est venu de la laisser vivre sa vie. "Nous n'avons pas vocation à sortir vite des entreprises dans lesquelles nous investissons, mais nous n'y sommes pas pour l'éternité", glissait un chargé d'investissement de Bpifrance en octobre dernier, alors que Mecachrome inaugurait sa 14è usine à Evora (Portugal), à un jet de copeau de l'usine d'Embraer. De fait, les trois actionnaires atteignent huit ans de présence, soit un temps raisonnable et classique pour des fonds d'investissement, fussent-ils institutionnels.
MBO et LBO exclus
Grâce à l'assise financière qu'ils lui ont apportée, Mecachrome a pu acquérir le toulousain Mecahers, puis le nantais Jallais et enfin le nordiste Normatech. Ce qui lui a permis d'entrer chez Dassault. Mecachrome est désormais à bord de tous les grands programmes aéronautiques, fournit des ailes, des cockpits, des portes, des planchers aux Airbus, à Bombardier et Boeing et même à Embraer.
Ses aubes en titane usinées à Sablé-sur-Sarthe refroidissent le moteur Leap de CFM International. La co-entreprise de Safran et General Electric lui a confié une dizaine de pièces sur ce nouveau moteur d'avions.
Arnaud de Ponnat refuse de préciser quelles entreprises s'intéressent à Mecachrome : "un certain nombre, ni huit, ni cinq", dit-il. Concernant leur identité, il est tout aussi discret. Plusieurs observateurs avancent le nom d'Aubert et Duval, car l'entreprise auvergnate a créé une joint-venture avec Mecachrome à Pamiers (Ariège) pour usiner des pièces forgées de grande dimension. La complémentarité des deux sociétés pourrait correspondre à ce scénario.
Sans doute intéressés, les concurrents de Mecachrome, à savoir Daher, Lauak, Figeac Aero ou encore Lisi Aerospace n'auraient pas formulé d'offre. Sans doute en raison du prix de vente, qui serait fixé autour de 500 millions d'euros, soit 10 fois le résultat opérationnel. Alors que le chiffre d'affaires de 2016 était de 395 millions d'euros, et celui de 2015 de 350 millions. Un peu cher aux dires de certains observateurs. Un prix qui a en tout cas écarté la solution d'un Leverage buy out (LBO) ou d'un Management buy out (MBO), c'est à dire d'une reprise par les cadres.
Stéphane Frachet
0 Commentaire

Le mécanicien de précision Mecachrome est à vendre

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

FIGEAC AERO

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS