Le Maroc instaure jusqu'en 2018 des droits anti-dumping sur les importations d'acier plat laminés à froid

Les mesures de sauvegarde sur les importations de tôles laminées à froid viennent d'être validées par le gouvernement marocain. D'un maximum de 22%, elles s'appliquent pour une durée de quatre ans et visent à protéger l'unique producteur d'acier plat du pays Maghreb Steel, bousculé par les importations européennes et turques.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Maroc instaure jusqu'en 2018 des droits anti-dumping sur les importations d'acier plat laminés à froid
Le gouvernement marocain estime Maghreb Steel victime de pratiques anticoncurrentielles

L'enquête anti-dumping lancée le 11 juin 2014 par le ministère du Commerce Extérieur du Maroc a conclu à une hausse "notable" et "anormale" des importations d'acier plats laminés à froid et tôles plaquées ou revêtues. Et donc selon les termes consacrés dans ce genre d'enquête un "dommage grave" pour Maghreb Steel, seul producteur d'acier plat du pays basé près de Casablanca, en proie à de très graves difficultés financières.

Conséquence, le gouvernement marocain a décidé l'application de mesures de sauvegarde sur ces produits, ce que vient d'indiquer le ministère du commerce extérieur dans son avis 06/15 daté du 14 mai. Un avis faisant suite à un rapport sur la "détermination définitive de l'existence d'importations massives, du dommage et du lien de causalité".

Selon l'avis "les importations des tôles laminées à froid et des tôles plaquées ou revêtues ont connu sur la période 2010-2013 du premier quadrimestre 2014, aussi bien en termes absolu que relatif une hausse notable et anormale".

Ainsi, le ministère du commerce indique que Maghreb Steel, en proie à de graves difficultés financières a "connu une détérioration notable de ses indicateurs, matérialisée par une réduction de la production des ventes en volume et en valeur".

15 sociétés exportatrices

La mesure de sauvegarde projetée consiste en "l'imposition d'un droit additionnel ad valorem de 22% sur les importations des tôles laminées à froid et tôles plaquées ou revêtues" progressivement abaissée jusqu' 2018.

L'enquête concernait 15 sociétés exportatrices de 13 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, Etats-Unis, Hongrie, Inde, Italie, Japon, Pays-Bas, Royaume-Uni, Russie, Suisse et Turquie.

Elle touchait 15 sociétés marocaines importatrices, à savoir Batifer, Casa Profil, Comaprom, Gilmarfer, Hachani, Manar, Maroc Fer, Ocid Metal Longofer, Socodam Davum, Sofafer, Somachame, Toufer, Tube & Profil et Etaf.

A noter pour rappel que dans un dossier distinct déclenché fin 2013, concernant les aciers plats laminés à chaud le Maroc avait aussi instauré des droits antidumping. En août 2014, ceux-ci avaient été confirmés. Ils s'élèvent à 11,06 % pour ArcelorMittal, 22,11% pour Tata Steel, le négociant belge Steel Link et d' autres entreprises européennes. Les entreprises turques dont Erdemirou ou Corakoglu étant taxées, à 11%.

Des mesures de protection avaient aussi été prises en avril 2013 sur certains aciers longs.

Depuis deux ans, l'instauration de ces droits anti-dumping a fait l'objet d'un vif débat au Maroc au sein des professionnels utilisateurs d'acier qui voient enchérir leur matière première. Selon nombre d'entre eux, la situation financière de Maghreb Steel relève d'avantage d'un mauvais calibrage de ses investissements et d'un déficit de compétitivité plus que d'un sujet de concurrence déloyale venant des produits importés.

Le gouvernement marocain n'est pas de cet avis.

N.D. et P.-O.R.

0 Commentaire

Le Maroc instaure jusqu'en 2018 des droits anti-dumping sur les importations d'acier plat laminés à froid

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS