Le Maroc dépasse les 43 millions d'abonnés au mobile, selon l'ANRT

[Documents] Les derniers rapports de l'Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) marocaine confirment la croissance du parc d'abonnés pour l'internet et de la téléphonie mobile.  Les marocains s'équipent toujours plus en mobile et l'internet 3G gagne du terrain, d'autant que les prix baissent continuellement.

Partager

Le Maroc dépasse les 43 millions d'abonnés au mobile, selon l'ANRT
Logo de l'agence nationale de réglementation des télécommunications marocaines.

Toujours plus d'abonnés mobile et internet pour toujours moins cher. Les chiffres de l'ANRT pour le premier trimestre 2014 confirment la dynamique de croissance du marché marocain des télécoms (voir les documents).

Le prix des communications mobile, mesuré en revenu moyen par minute (ARPM), a connu une chute considérable de 33% cette année : passant de 0,51 à 0,34 dirham hors taxe par minute (DHHT/min) entre mars 2013 et 2014.

L'accès à Internet est aussi devenu moins cher : -24% pour la facture internet moyenne mensuelle par client, -28% pour la 3G et -9% pour l'ADSL, les établissant respectivement à 29, 18 et 90 DHHT/mois/client.

Tandis que les prix baissent, le nombre d'abonnés, lui, continue de croître. Le Maroc compte désormais 43,38 millions de lignes actives mobile, une hausse de 9,78% en un an qui ramène le taux de pénétration du pays à 132%. Les abonnements internet ont eux connu une croissance impressionnante de 57,34% à 6,39 millions d'abonnés, soit un taux de pénétration de 19,45%.

Une forte progression qui doit beaucoup à celle de la 3G, qui représente 86% du marché internet et dont le parc de client a lui-même augmenté de 64,87%, pour atteindre les 5,5 millions d'abonnés.

Ces chiffres sont boostés par le succès des abonnements internet 3G qui combinent "Voix + Data". Ils représentent à eux seuls 71% du parc 3G et ont connu une croissance exceptionnelle de 128,95%, la plus forte hausse annuelle.

A contre-courant de ces bons résultats pour le mobile et l'internet, la téléphonie fixe semble, elle, de plus en plus délaissée par les marocains. Entre les premiers trimestres de 2013 et de 2014, le parc de clients du fixe a baissé de 9,89% et le trafic voix sortant de 14,68%. Le segment fixe compte désormais 2,82 millions d'abonnés – quinze fois moins que le segment mobile ! – pour un trafic annuel dépassant légèrement le milliard de minute.

En parallèle, les prix du fixe ont augmenté de 14% en un an, passant de 0,66 DHHT/min en mars 2013 à 0,75 DHHT/min en mars 2014.

Le marché marocain des télécoms est actuellement partagé entre trois opérateurs : IAM (Etisalat), Meditelecom (Orange) et Inwi (Zain/SNI). En décembre 2013, c'est IAM qui domine le marché mobile avec 42,85% des parts, devant Meditel et Inwi au coude à coude avec respectivement  29,18 et 27,97% de parts. Cette domination s'explique notamment par la prépondérance de Maroc Telecom sur le marché des services mobile postpayés : l'opérateur possède 60% du marché contre 30% pour Meditel et 10% pour Inwi.

Maroc ANRT Evolution Marché T1 2014

Maroc ANRT Analyse Evolution Annuelle 2013

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

ARTICLES LES PLUS LUS