Le Maroc a réduit de 20% le coût de ses dégradations de l’environnement, selon la Banque mondiale

La politique environnementale marocaine porte ses fruits : le coût de la dégradation de l’environnement évalué par la Banque mondiale s’est réduit de 20% en 14 ans. L’industrialisation et la croissance du pays font cependant émerger de nouvelles source de pollution.

 Le Maroc a réduit de 20% le coût de ses dégradations de l’environnement, selon la Banque mondiale
Résidu de mine de Kettara

Le Maroc a réussi à réduire de 20% le coût de la dégradation de son environnement par habitant entre 2000 et 2014, selon une étude de la Banque mondiale rendue publique mercredi 9 novembre, pendant la COP22, à Marrakech.

"Cette réduction est liée à l’augmentation de la taille de la population, mais si l’on ramène le coût des dégradations en 2014 à la population du pays en 2000, alors le coût de la dégradation de l’environnement pour la société marocaine baisse tout de même de 12 à 13%", précise Benoît Blarel, en charge des programmes environnementaux pour le Maghreb et le Machrek auprès de la Banque mondiale. En dépit de cette bonne nouvelle, la dégradation de l’environnement coûte encore au Maroc 3% à 4% de son PIB par an soit 33 milliards de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros).

"Cette amélioration est le fruit des politiques volontaristes du Maroc", explique Benoît Blarel. En 2000, dans la gestion des déchets, l’Etat marocain ne prenait en charge que la collecte. Les poubelles, comme les eaux usées partaient directement dans la nature.

"Beaucoup d’investissements ont été faits dans l’assainissement. Surtout, le coût de la dégradation des forêts a été pratiquement ramené à zéro", a-t-il souligné. Les dégâts liés au défrichement et à la désertification apparaissent cependant par le biais de la dégradation des sols qui, elle, a augmenté pour atteindre un montant évalué à près de 5 milliards de dirhams.

"Augmentation de la pollution de l’air "

Tandis que le Maroc règle certaines difficultés, il en voit apparaître d’autres. "L’augmentation de la pollution de l’air a coûté près de 10 milliards de dirhams au Maroc en 2016. C’est un phénomène lié à la croissance économique qui va devenir un gros problème à régler, très lié aux politiques du climat. Il y a aujourd’hui des discussions entre le ministère des finances et de l’environnement sur comment mieux appréhender ce problème", a indiqué Benoît Blarel.

Les déchets industriels et dangereux ainsi que les eaux usées industrielles sont également un secteur de plus en plus polluant. "Aujourd’hui, les entreprises de nos parcs industriels gèrent seules leurs déchets dangereux, nous n’organisons la collecte que des déchets banaux", indique une représentante de la société d'aménagement à capitaux publics MedZ. Et pour cause, à son siège social, la société stocke sans savoir qu’en faire ses propres déchets dangereux : piles et tubes néons par exemple ou déchets de production.

mécanismes d’aide

"Il existe trois mécanismes d’aide très peu connus des industriels pour leur permettre de réaliser des investissements environnementaux", a toutefois rappelé Abdelouhed Fikrat, secrétaire général du ministère de l’Environnement. Ce dernier offre une aide financière aux entreprises qui souhaitent réduire leurs émissions polluantes. Elle peut aller jusqu’à 40% de l’investissement nécessaire. "Pour la pollution de l’air, nous avons une cagnotte de 18 millions de dirhams. Pour l’eau, les agences de bassins disposent de 50 millions de dirhams pour aider ce type de projets", a-t-il révélé. A bon entendeur.

Julie Chaudier, à Marrakech

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - Vaucresson

Exploitation, gestion et entretien de deux établissements d'accueil du jeune enfant de la Croix Blanche et Jardy

DATE DE REPONSE 11/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS