Le marché végétarien et végan en hausse de 24% dans les grandes surfaces en 2018

Les ventes de produits végétariens et végans ont généré l'an dernier un chiffre d'affaires en hausse de 24%, à 380 millions d'euros, dans les grandes et moyennes surfaces (GMS) françaises, selon des données publiées mardi 8 janvier par l'institut d'études Xerfi.

Partager
Le marché végétarien et végan en hausse de 24% dans les grandes surfaces en 2018
Les ventes de produits végétariens et végans ont généré l'an dernier un chiffre d'affaires en hausse de 24%, à 380 millions d'euros, dans les grandes et moyennes surfaces (GMS) françaises, selon des données publiées mardi par l'institut d'études Xerfi. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent West

C'est un montant comparable à celui du sans gluten, mais dix fois inférieur aux ventes de produits bio. Les ventes de produits végétariens et végans ont généré l'an dernier un chiffre d'affaires en hausse de 24%, à 380 millions d'euros, dans les grandes et moyennes surfaces (GMS) françaises, selon des données publiées le 8 janvier par l'institut d'études Xerfi.

Ce dernier anticipe pour la période 2019-2021 une progression annuelle moyenne de 17% du marché de l'alimentation végétarienne et végane GMS, qui dépassera ainsi les 600 millions d'euros d'ici trois ans.

Porté par les scandales alimentaires

"La multiplication des scandales alimentaires, la remise en cause des bienfaits supposés du lait et de la viande ou encore la sensibilité accrue au bien-être animal ont de fait poussé les Français à se détourner des produits carnés au profit des protéines végétales", note Xerfi dans un communiqué. L'institut souligne que si le "tout végétal" se heurte encore à des "barrières culturelles de taille", le "flexitarisme", terme qui désigne le fait de consommer moins de viande et plus de produits végétaux, sera l'un des principaux moteur du marché végétarien et végan.

Selon Xerfi, les végétariens et les végans (ou végétaliens) ne représentent en effet respectivement qu'environ 2% de la population française (quelque 1,3 million de personnes) et 0,5% (ou environ 340.000 personnes) alors que les flexitariens pèsent à hauteur d'un tiers de la population, soit près de 23 millions de personnes.

Une meilleure visibilité de ces produits

L'autre moteur de croissance du marché végétarien et végan sera "l'extension et la meilleure visibilité" de l'offre de ces produits, poursuit Xerfi, tout en notant que la mise en avant de cette offre, que ce soit dans les enseignes généralistes ou les magasins spécialisés, est "problématique dans la mesure où elle implique une fragmentation encore plus importante des rayons."

"C'est dans ce contexte que certaines enseignes, à l'image de Naturalia (groupe Casino), ont opté pour la création de concepts 100% végans (Naturalia Végan)", note l'institut. Ce dernier souligne au passage le rôle joué par les grandes enseignes de la distribution, attirées par le potentiel de croissance du marché végétarien et végan, avec le lancement dès 2015 de premières références végétariennes, à l'images de "Carrefour Veggie".

Dans la foulée des distributeurs, les grands industriels comme Danone, Nestlé ou encore Fleury Michon, se sont engouffrés dans la brèche, poursuit Xerfi, notant que ces géants ont vu dans le végétal "un moyen de diversifier leur offre".

Tout en affirmant que la hausse de la consommation de produits d'origine végétale est "bien une tendance lourde", Xerfi estime aussi que les alternatives à la viande et aux protéines de lait "s'inscrivent dans un effet de mode", ce qui conduit l'institut à prévoir un essoufflement progressif du marché de l'alimentation végétarienne et végane au-delà de 2021.

avec Reuters (Benoit Van Overstraeten, édité par Jean-Michel Bélot)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS