Le marché mondial des voitures neuves devrait continuer à stagner en 2019

Avec une progression d'à peine 1%, le marché mondial des voitures neuves n'a pas excellé en 2018. La faute à un contexte économique défavorable pour une majorité de pays. La stagnation devrait se poursuivre en 2019, avec une croissance prévue quasi nulle.

Partager
Le marché mondial des voitures neuves devrait continuer à stagner en 2019
La croissance mondiale du marché des voitures neuves devrait être presque nulle en 2019.

Après des résultats en demi-teinte l’an dernier, le marché automobile mondial ne devrait pas faire mieux en 2019. Selon les chiffres publiés par l’Observatoire Cetelem le 8 janvier, la croissance sera potentiellement nulle cette année, après une progression limitée à environ 1% en 2018.

En Europe, la mise en place de la nouvelle norme WLTP a fait dégringoler les ventes de 23% en septembre, 7,3% en octobre et 8,3% en novembre. Pour l’ensemble de l’année 2018, le marché a reculé de 7% au Royaume-Uni, de 3,1% en Italie et de 0,2% en Allemagne. Seule l’Espagne a connu une solide hausse de 7%, suite logique de la remontada amorcée il y a quelques années. La France a affiché sa cinquième année de hausse consécutive, avec +3%. Mais il s’agissait certainement de la dernière. Le recul attendu est compris entre 3 et 4% pour 2019.

A LIRE AUSSI

Clio, Peugeot 208 ou 3008, Citroën C3... Le top 10 des voitures les plus vendues en France en 2018

Globalement, à l'échelle européenne, le marché européen semble, au mieux, s'être stabilisé en 2018 au niveau de 2017. Le renforcement du ralentissement économique et des mesures anti-voiture en ville devrait aboutir à une baisse des ventes de véhicules légers en 2019. Pour le cas de la France, la pratique de plus en plus courante du leasing (Location avec Option d’Achat et Location Longue Durée, adoptée par 35% des ménages français en 2017) devrait permettre d’amortir la chute, notamment grâce à la mécanique de renouvellements programmés des contrats de location.

Chute quasi historique en Chine

Pour la première fois en vingt ans, la Chine a vu ses ventes mensuelles diminuer en 2018. Une conséquence du ralentissement de l’économie et des tensions commerciales avec les Etats-Unis. La baisse a débuté en juillet avec -4% et a continué pour se transformer en chute en novembre (-13,9%), pour une perte globale sur l’année de 3%. Les prévisions pour 2019 tablent sur une reprise n’excédant pas 4%, pour un volume supérieur à 29 millions de véhicule.

L’évolution des ventes aux Etats-Unis en 2018 se maintient à un niveau quasi nul, mais positif, avec un cumul annuel de 0,3%. Mais la hausse des taux d’intérêt et des droits de douanes pour les véhicules importés, bien que bientôt en pause, devrait entraîner une chute du marché. Les prévisions font état de -4% en 2019.

Même son de cloche au Japon, où les ventes de voitures se sont stabilisées à +0,7% en 2018. Cependant, le marché devrait repartir à la baisse en 2019 selon les prévisions. Une évolution négative structurellement liée au déclin démographique du pays.

Tout va bien pour le Brésil, la Russie et l'Inde

Presque à l’unisson, la Russie et le Brésil affichent tous deux une croissance de leur marché de 14%, avec respectivement 1,8 et 2,5 millions d’unités vendues. Leur croissance soutenue devrait se poursuivre en 2019.

Après une hausse de 9,5% en 2017 et des chiffres toujours positifs pour 2018, la croissance du marché indien devrait se poursuivre en 2019. Il représente tout de même plus de 4 millions de véhicules légers commercialisés annuellement, soit plus que n’importe quel pays européen.

(Crédit graphiques : L’Observatoire Cetelem)

0 Commentaire

Le marché mondial des voitures neuves devrait continuer à stagner en 2019

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS