Le marché des satellites connaît un léger frémissement, selon Airbus

PARIS (Reuters) - Les commandes de satellites pâtissent de l'attentisme des opérateurs prêts à attendre une nouvelle génération avant de s'engager, à l'image des consommateurs hésitant à acquérir un iPhone avant la sortie du prochain modèle, a constaté mardi 12 septembre le patron des activités spatiales d'Airbus.

Partager
Le marché des satellites connaît un léger frémissement, selon Airbus
Les commandes de satellites pâtissent de l'attentisme des opérateurs prêts à attendre une nouvelle génération avant de s'engager, à l'image des consommateurs hésitant à acquérir un iPhone avant la sortie du prochain modèle, a constaté un le patron des activités spatiales d'Airbus.

La gamme des satellites s'est étendue au point de multiplier les options possibles en termes de technologies, de taille et de puissance, conduisant les opérateurs à se poser de plus en plus de questions, a observé Nicolas Chamussy lors du World Satellite Business Week.

"Les opérateurs disent : est-ce que j’investis dans un satellite de performance actuelle ou est-ce que j’attends ?" a-t-il dit à des journalistes. "On tombe dans le syndrome de l'iPhone : est-ce que j’achète l’iPhone 7 ? Parce que si j’attends un peu, peut-être que je vais avoir le 8", précise-t-il. Apple a dévoilé mardi trois nouvelles versions de l'iPhone, dont un tout nouveau modèle de son smartphone vedette.

Nicolas Chamussy a en outre noté que les pressions sur les prix des lancements se répercutaient sur ceux des satellites. Stéphane Israël, le président exécutif d'Arianespace, détenu à 74% par Ariane Group, coentreprise entre Airbus et Safran, a rappelé lundi que le groupe européen avait abaissé ses prix de lancement depuis la fin 2013. "Les opérateurs disent : les prix de lanceurs diminuent donc il faut que les prix des satellites diminuent", a dit Nicolas Chamussy.

Ce qui peut relancer le marché des satellites

Il a toutefois dit sentir un "frémissement" du marché à la faveur du nécessaire renouvellement des satellites en fin de vie parmi les centaines en orbite autour de la Terre. L'augmentation des chaînes de télévision par satellite (plus de 6.000 diffusées par l'opérateur Eutelsat par exemple) et l'explosion du traitement de données de masse ("big data") devraient également stimuler le marché, a-t-il ajouté. A plus long terme, les voitures connectées devraient à leur tour générer un "énorme" trafic de données, a poursuivi Nicolas Chamussy.

Forte de ces relais de croissance, OneWeb Satellites, coentreprise entre l'américain OneWeb et Airbus, a inauguré fin juin à Toulouse une chaîne d'assemblage pour concevoir et fabriquer les 900 satellites de la constellation OneWeb destinée à couvrir la planète en internet à haut débit. Nicolas Chamussy a précisé que l'intégration des premiers satellites se déroulait sans difficulté majeure en vue de leur lancement à partir de début 2018.

Boeing a de son côté annoncé lundi un contrat pour la construction de sept satellites surpuissants d'orbite terrestre moyenne (MEO) pour l'opérateur luxembourgeois SES.

Pour Reuters, Cyril Altmeyer, édité par Matthieu Protard

0 Commentaire

Le marché des satellites connaît un léger frémissement, selon Airbus

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

SAFRAN

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS