Le marché des jus de fruits monte en gamme en France

Les consommateurs français ont confirmé en 2012, leur attrait pour les jus haut de gamme. Dans le même temps, les fabricants insistent sur leurs difficultés à gérer la hausse des prix de leurs matières premières.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le marché des jus de fruits monte en gamme en France

“Le marché français des jus de fruits a bien résisté en 2012, en comparaison avec nos principaux voisins européens“, s’est félicité le 10 avril Thomas Gauthier, le directeur général de l’interprofession Unijus. 1,62 milliard de litres ont été consommés par les Français en 2012, soit un recul de 1,13 % par rapport à 2011. Le chiffre d’affaires correspondant aux adhérents d’Unijus (soit 95 % des volumes produits en France) est resté stable à 2,1 milliards d’euros.

“L’année 2012 a marqué un renforcement de la montée en gamme du marché, avec le développement de produits premium, comme les purs jus”, a souligné Emmanuel Vasseneix, PDG de la laiterie de Saint-Denis de l’Hôtel (LSDH) et président d’Unijus. Les purs jus ont pour la première fois passé la barre des 50 % de parts de marché en volume (51,8 %), contre 49,8 % en 2011. Les Français en ont consommé 830,2 millions de litres, soit une hausse de 1,67 % par rapport à 2011. Les jus de fruits bio, bien qu’étant toujours une niche, sont eux aussi, en nette progression, à 55 millions de litres, soit une progression de 40 % entre 2009 et 2012. Dans le même temps, les nectars et jus à base de concentrés ont affiché un recul de 9 % sur la période. “Ces boissons ont été particulièrement impactées par la taxe sur les produits sucrés instaurée en 2012”, a expliqué Thomas Gauthier.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Inquiétudes pour la "pérennité des entreprises en 2013"

Unijus a par ailleurs souligné les difficultés des fabricants vis-à-vis de la distribution, concernant la répercussion des hausses des matières premières. “53 % des prix de revient des jus viennent des matières premières, soit une hausse de 10 % en 2012”, a insisté Emmanuel Vasseneix, le président de l’interprofession. En l’espace de quatre ans, les prix des matières premières ont bondi de 115 % d’après Unijus. “Nous sommes profondément inquiets pour la pérennité de nos entreprises en 2013”, a alerté Emmanuel Vasseneix. Selon la fédération, les causes de ces renchérissements sont multiples : conditions naturelles défavorables, notamment sur la pomme, des mises en stocks artificielles, particulièrement au Brésil sur l’orange, et la concurrence accrue entre secteurs (compotes, vins…), au détriment des jus de fruits. “Le secteur a fait beaucoup d’efforts pour s’adapter à la hausse des coûts, avec des investissements particulièrement lourds pour gagner en productivité”, a insisté Emmanuel Vasseneix, constatant qu’il était difficile d’aller plus loin aujourd’hui pour les industriels.

La filière industrielle française des jus de fruits produit 90 % des jus consommés en France, avec une quarantaine d’opérateurs, 4 300 emplois directs et 30 000 emplois indirects.

Adrien Cahuzac

0 Commentaire

Le marché des jus de fruits monte en gamme en France

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS