Le marché de l'eau en Ile de France ne sera pas découpé

Partager

Le Syndicat des eaux d'Ile de France (Sedif), responsable de la production et de la distribution d'eau potable de 144 communes de la région parisienne, a finalement rejeté définitivement l'idée de division en plusieurs lots (« allotissement ») de l'appel d'offres déléguant la gestion de l'eau.

Le contrat actuel, dont le montant est estimé à 350 millions d'euros pas an (le plus gros marché de l'eau en Europe), lie le Sedif à Veolia depuis 1962. Il s'achève fin 2010. Suez Environnement, son principal concurrent, militait depuis plusieurs mois pour un découpage du contrat en trois lots, afin de permettre, selon lui, une réelle mise en concurrence. Donc des meilleurs prix pour le consommateur.

Un appel d'offres international sera lancé en 2009. Veolia et Suez Environnement ont toutes les chances de se retrouver alors face à face. Ces deux géants sont à priori les seuls en mesure de débourser les 10 millions d'euros nécessaires pour répondre à l'appel d'offres. L'heureux élu devrait être désigné fin avril 2010. Le contrat, d'une durée de dix ans, sera opérationnel dès le 1er janvier 2011.

Camille Chandès
0 Commentaire

Le marché de l'eau en Ile de France ne sera pas découpé

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS