L'Usine Auto

Le marché automobile français chute de 8% en juin

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Le marché automobile français n'a pas confirmé sa reprise. Le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) a publié les chiffres des immatriculations de voitures particulières neuves en France pour juin 2019 le 30 juin. Celles-ci sont en baisse de 8,4% par rapport à juin 2018 avec 230 967 livraisons.

Le marché automobile français chute de 8% en juin
Leader du marché, PSA voit ses ventes diminuer de 10,9% sur un an avec 69 288 livraisons.
© PSA

Forte contraction sur le marché automobile français après un mois de mai positif. Dimanche 30 juin, le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) a publié ses données sur les immatriculations de voitures particulières neuves en France pour le mois de juin. Celles-ci enregistrent une baisse de 8,42% par rapport à juin 2018 avec 230 967 véhicules mis sur les routes. Sur les six premiers mois de l’année, le marché est en recul de 1,83% pour 1 166 445 immatriculations.

PSA et Renault en repli

Les deux principaux constructeurs français connaissent des replis dans leurs livraisons. Leader du marché, PSA voit ses ventes diminuer de 10,9% sur un an avec 69 288 livraisons. Les marques les plus impactées sont Peugeot (-14,7% pour 36 595 unités), Opel (-14,5% pour 6225 voitures) et Citroën (-6,2%). Seule la marque DS est dans le vert avec 3591 ventes (+12,6%).

Les immatriculations de Renault baissent également après un léger repli en mai (-11,7% pour 67 235 unités). La marque au losange connaît une diminution de 13,1% (51 671 voitures) et Dacia est en chute de 7,4% (15 330 unités). Plus marginale dans les ventes, seule la marque Alpine sauve l’honneur (+85,7% pour 234 unités) pour le deuxième constructeur automobile du marché français.

Volkswagen résiste

Premier importateur du marché, Volkswagen résiste au repli général. Les immatriculations du groupe allemand repartent à la hausse avec une progression de 4,9% (30 591 voitures). Ses chiffres sont tirés par Audi (+17,5%, 6905 unités), Seat (+12,3%, 3809 voitures) et la marque VW qui redevient stable (+0,5%, 15 964 unités).

Toujours chez les entreprises allemandes, Daimler voit ses livraisons augmenter (+7,2% pour 7184 voitures). BMW bascule en revanche dans le rouge avec un repli important de -25% (6556 unités).

D’autres constructeurs étrangers résistent bien. Les ventes de Toyota sont toujours en progression (+6,1%, 10 535 voitures) tirées par des belles performances des marques Toyota et Lexus. Ford est également en hausse de 8% (7856 unités).

Quelles sont les meilleure et pire performances ?

Deuxième importateur du marché, Fiat-Chrysler Automobiles (FCA) continue de voir ses livraisons plonger (-18,8% pour 10548 voitures). Le constructeur italo-américain qui convoitait une fusion avec Renault est pénalisé par sa marque Fiat, en repli de 17% (8717 unités).

Une nouvelle fois, Nissan enregistre la baisse la plus importante du marché automobile français (-38,2% pour 4122 unités). L’entreprise la plus dynamique est Mitsubishi (+12,5%) même si ses ventes pèsent peu (710 unités).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte