Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Pourquoi le marché automobile européen a enfin retrouvé la croissance en mai

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

C'est la fin de huit mois de repli sur le marché automobile européen. En mai 2019, 1 443 708 voitures particulières neuves ont été immatriculées, soit une hausse de 0,1% par rapport à mai 2018. Selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), la reprise se confirme en France malgré un repli de Renault.

Pourquoi le marché automobile européen a enfin retrouvé la croissance en mai
PSA reste performant en mai 2019 grâce à la marque Citroën.
© Citroën

Croissance très timide mais croissance quand même. Mardi 18 juin, l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a publié ses données sur les immatriculations de véhicules neufs pour mai 2019. Après huit mois consécutifs de baisse, les immatriculations ont progressé de 0,1% en mai 2019 par rapport à mai 2018 dans l’Union Européenne (+0,04% dans les pays de l’UE et de l'Association européenne de libre-échange, soit 1 443 708 voitures). Un signe de reprise bienvenu qui doit beaucoup aux pays d’Europe centrale.

Sur les cinq premiers mois de l’année, la tendance n’est pas encore inversée. Les immatriculations diminuent de 2% par rapport à la même période en 2018. Le seul pays qui voit ses livraisons augmenter sur les cinq premiers mois de l’année est l’Allemagne (+1,7%). La France connaît un léger déclin de 0,05%. L’Hexagone s’en sort mieux au mois de mai avec des immatriculations en hausse de 1,2%.

Renault retourne au repli

Sur le marché de l’UE et de l’Association européenne de libre-échange, PSA enregistre 236 888 immatriculations en mai 2019 (+4,1%). Le premier constructeur français reste performant grâce aux marques Citroën (+13,5%), Peugeot (+1,7%) et Opel-Vauxhall (+1%). La marque DS est toujours en repli (-7,5%).

Après avoir enregistré une petite croissance en avril, les livraisons de Renault sont diminuent de 4%, soit 157 983 véhicules mis sur les routes. En hausse de 7,8%, la marque Dacia ne suffit pas à compenser la baisse de 10% de la marque Renault.

Performances mitigées en Allemagne

Volkswagen, premier constructeur sur le marché européen avec une part de 24,8%, voit également ses livraisons diminuer (-1,9%, soit 358 115 voitures). Le groupe allemand est toujours pénalisé par les contre-performances de Volkswagen (-8,6%) et d’Audi (-1,1%). Comme en avril, Seat (+14,5%) et Skoda (+1,1%) font mieux.

Les résultats sont partagés pour les autres constructeurs allemands. La reprise se confirme pour BMW (+8%, soit 91 991 voitures). Après une progression en avril, Daimler voit ses immatriculations diminuer de 0,2% (85 688).

Quatrième constructeur sur le marché, FCA (Fiat-Chrysler Automobiles) voit ses livraisons diminuer de 8,3% (101 244 unités). L’entreprise italo-américaine est tirée vers le bas par les mauvais résultats de Fiat (-4%), Jeep (-13%) et Alfa Romeo (-49,3% pour 4660 voitures). Seules les marques Lancia-Chrysler (+19,8) enregistrent une hausse des immatriculations.

Quelles sont les pire et meilleure performances ?

La pire contre-performance sur le marché de l’Union Européenne et de l'Association européenne de libre-échange revient à Honda. Les immatriculations du groupe japonais continuent de chuter à -17,6% pour 9135 voitures. Mitsubishi est à nouveau le plus dynamique (+20%) même si les immatriculations de l’entreprise japonaise sont plus marginales (13 397 unités pour une part de marché de 0,9%).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle