Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le "Managemental", une BD sur la vie en entreprise qui a du style

Publié le

Rares sont les bandes dessinées sur la management qui cultive à la fois la justesse des propos, l’humour et la qualité du trait, c’est pourtant le cas de ce "Managemental" écrit et illustré par Etienne Appert. Chacun y retrouvera la caricature de son quotidien, la poésie en plus.

Le Managemental, une BD sur la vie en entreprise qui a du style

Les entreprises citées

Etienne Appert, l’auteur de "Managemental", ne peut cacher qu’il a usé ses fonds de culotte dans les cabinets de conseil en management avant de se consacrer à plein temps à la bande dessinée. Il en a tiré une vision lucide et décapante, du fonctionnement tant de ces cabinets que des grandes entreprises. Ce n’est pas le premier à s’attaquer à ce monde mais la justesse des propos se marie dans son cas à un dessin très personnel qui renforce le plaisir de la lecture.

Dans le trait d’Etienne Appert, le réalisme se marie avec l’onirisme. Le règne du "chiffre roi" prend vie sous la forme d’un monarque vêtu d’une robe d’hermine aux motifs algébriques aux pieds duquel gisent les tombes des "projets innovants sacrifiés sur l’autel de la rentabilité". Des bébés consultants courent partout dans les couloirs en costumes-cravates et tétines au bec. Ils ont auparavant révisé leurs leçons avec leur maître. La reformulation où il faut "répéter ce que dit le client", l’effet miroir où il faut "répéter ce que dit le client plus fort", l’effet coup de poing où il faut "répéter au client ce que ses équipes disent de lui." Du côté des services qualité, la page s’anime au rythme des contorsions de collaborateurs qui tentent de prendre des positions japonisantes et de maîtriser un lexique venu d’ailleurs. Côté réalisme, on  trouve également dans la BD des personnages qui font écho à des personnes réelles.

Comme celui de la publicitaire fofolle dont la coupe de cheveux comme les jupes très courtes ont forcément pour les initiés un petit goût de Mercédès Erra, la célèbre patronne de l’agence de publicité BETC. Les affres des réorganisations sont illustrées aussi de manière particulièrement savoureuse : elles aboutissent à des méta-matrices qui provoquent  comme résultat de ne plus savoir qui est le chef de qui. Une situation aberrante qui était pourtant évoquée cette semaine même par le cadre d’une grande entreprise française à l’auteure de cet article. Le livre est organisé en grands chapitres qui rythment la vie de l’entreprise dans ses questions existentielles : se réinventer, se réorganiser, changer de modèle...

Finalement, à la question "le management est-il une maladie mentale ?", la BD "Le Managemental" répond oui. A la question "peut-on en réchapper ?", l’auteur répond oui aussi, avec une bonne dose d’humour et en cherchant en soi, et chez les autres, l’humain qui survit derrière la machine.

Anne-Sophie Bellaiche

Le Managemental, édition Lexitis, 29 euros

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle