Le maïs de Monsanto menacé

La chrysomèle plus forte que Monsanto ? Il y a quinze ans, le semencier américain avait mis au point les premiers maïs OGM en insérant dans son génome la bactérie Bacillus Thuringiensis (Bt) afin de protéger la plante des attaques de chrysomèle, un insecte dont les larves se développent dans la tige. Une étude de l'université de l'Iowa révèle que l'insecte a déjà commencé à s'adapter et à développer une résistance à la toxine Bt. Un coup dur pour le géant et les agriculteurs américains : près de la moitié des surfaces de maïs cultivées aux États-Unis sont de type Bt.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement