L'Usine Auto

Le maire de Chateauroux fait (à nouveau) les yeux doux pour une gigafactory Tesla dans sa ville

Pierre Monnier , ,

Publié le

Gil Avérous n'en démord pas : Châteauroux est la ville où Tesla doit s'installer. Le maire de la préfecture de l'Indre a même envoyé une carte de vœux un peu spéciale à Elon Musk, le patron du constructeur électrique. Cet été, c'est dans une vidéo que le berrichon vantait les atouts de sa ville.

Le maire de Chateauroux fait (à nouveau) les yeux doux pour une gigafactory Tesla dans sa ville © Twitter / CC / @chateauroux36

Gil Avérous ne semble pas avoir baissé les bras. Le maire de Châteauroux continue son opération séduction pour être choisi par Tesla. Le constructeur américain, connu pour ses bolides électriques, est à la recherche d'un lieu d'implantation en Europe pour créer sa deuxième gigafactory. L'usine géante apporterait embauches et croissance à tout un bassin d'emploi.

Après une vidéo vantant les atouts de la préfecture de l'Indre, l'édile a opté pour une carte de vœux un peu spéciale pour souhaiter une bonne année à Elon Musk, le patron de Tesla. Plus qu'une carte, il s'agit en réalité d'une affiche publicitaire pour les arrêts de bus : elle mesure 1,20 m sur 1,75 m. La "carte" a été envoyée directement dans les bureaux californiens du constructeur.

Sans compter que Gil Avérous ne s'est pas contenté de souhaiter une bonne année au milliardaire. Au-dessous du traditionnel "bonne année", le maire invite l'entrepreneur à se rendre sur une adresse internet achetée spécialement pour l'occasion (happynewyearelon.com) qui renvoie vers la vidéo publiée à l'été 2016. On peut également lire : "Résolution 2017, parlez de cette vidéo autour d'un verre". Pourtant, à Châteauroux, on ne sait pas si Elon Musk a vu la carte ou la vidéo. Seule certitude, elle a bel et bien été reçue.

De nombreuses villes candidates

Un autre site français avait été évoqué par Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie : la centrale de Fessenheim. Mais le site n'est toujours pas disponible puisque la centrale nucléaire fonctionne toujours. Cela n'empêche pas le maire de Mulhouse, proche de la zone, de chamailler son confrère berrichon.

Pourtant, d'après ses dernières déclarations, le patron de Tesla semblait séduit par une implantation britannique. Mais aucune décision n'a encore été prise. Au début du mois de janvier, c'est Michel Sapin, ministre de l'économie, qui était en visite à l'usine Tesla de Fremont pour faire valoir les atouts de la France.

 

 

La liste des candidats ne cesse d'augmenter : Espagne, Allemagne, ou encore Pays-Bas. Le couperet devrait tomber cette année, pour un début des travaux dès l'année prochaine. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte