Le maillot jaune, star disputée du Tour de France

L'édition 2011 de la grande boucle marque le dernier tour de roue pour Nike, fournisseur officiel du célèbre maillot jaune. Dès juillet 2012, Le Coq Sportif fera son grand retour en tant qu’équipementier. La marque française fournira un millier de maillots jaunes, verts, blanc et à poids.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le maillot jaune, star disputée du Tour de France

Ce sont de véritables retrouvailles. En 2012, Le Coq Sportif fera son grand retour sur le Tour pour fournir le célèbre maillot jaune, mais aussi les trois autres (vert, à pois et blanc). La marque française, originaire de Romilly-sur-Seine (Aube), avait été le partenaire de la grande boucle, de 1951 à 1995, avant de se faire ravir la place par Nike. Pendant plus de quarante ans, les plus grands coureurs, de Jacques Anquetil à Bernard Hinault en passant par Eddy Merckx, ont ainsi porté sur leurs épaules les maillots du célèbre coq.

Pour redevenir l’équipementier officiel du Tour, la marque fondée par Emile Camuset en 1882 a répondu à un appel d’offres, lancé par ASO l’an dernier. Le contrat porte à la fois sur la mise à disposition de milliers de vêtements (maillots, vêtements de pluie, combinaisons pour les contre-la-montre…) pour l’ensemble des coureurs du Tour et de leurs collaborateurs, mais aussi sur une somme forfaitaire en cash, tenue secrète.

Deux maillots jaunes

Pour les quatre célèbres maillots du Tour, toutes les tailles doivent être disponibles à chaque étape. Chaque coureur, potentiellement vainqueur d’un titre, doit pouvoir recevoir un maillot adapté à sa morphologie. "Des critères particuliers doivent être respectés par le fournisseur : des manches courtes, une fibre absorbant la transpiration et des emplacements spécifiques pour les sponsors", souligne Laurent Lachaux, directeur marketing de ASO.

En outre, l’équipementier doit prévoir deux versions pour le maillot jaune. "Un maillot cérémonial qui s’ouvre par devant (ndlr : comme un gilet), est remis à chaque fin d’épreuve au coureur avant la montée sur le podium. Un second, le vrai maillot jaune, est utilisé dès le lendemain matin pour toute la durée de l’étape", précise Laurent Lachaux.

A chaque fin de course, le maillot jaune est personnalisé avant d’être remis au vainqueur. "Nous possédons une imprimante pour le flocage des logos des sponsors sur le maillot", ajoute le directeur marketing d’ASO. Un impératif exigé par les marques qui ne peuvent pas se passer d’une telle publicité.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS