[Le made in France aux JO] Cousin Trestec à l’abordage d’un voilier belge

,

Publié le

Série d'été Tout au long de la semaine, découvrez les entreprises françaises qui participent aux Jeux Olympiques de Rio . Cousin Trestec sponsorise un équipage belge en équipant leur 49er de cordages adaptés.

[Le made in France aux JO] Cousin Trestec à l’abordage d’un voilier belge
Cousin Trestec sponsorise un voilier belge pour les JO, la société française leur fournit les cordages adaptés à leur 49er.
© Wikimedia - Geof Sheppard - c.c

Des cordages français pour des skippeurs belges. La société française Cousin Trestec fournit à Yannick Lefèbvre et Tom Pelsmaekers les cordages adaptés à leur 49er (dériveur léger monotype à deux équipiers). Les deux skippeurs se sont tournés vers la société française pour mettre en place ce sponsoring. Pierre Lewille, directeur commercial de Cousin Trestec, parle d’une "équipe sympathique de sportifs".

Pour être au niveau Olympique, Cousin Trestec travaille les fibres en privilégiant un cordage fin, maniable et très performant adapté à ce type d’embarcation légère et petite.

Cousin Trestec à l'écoute des sportifs

Pierre Lewille mets aussi en avant les retours donnés par les sportifs utilisant leur technologie. Il précise : "Les deux skippers belges notamment nous fournissent des retours pertinents qui permettent de nous améliorer". La société est à l'écoute des sportifs, et souhaite leur fournir le matériel le plus compétitif qui soit.

Le directeur commercial ajoute : "Nous avons une clientèle éclectique qui va des sportifs aux industriels. Les retombées économiques par rapport à notre sponsoring d’un équipage aux JO sont très difficiles à évaluer".

Toutefois, la participation aux JO leur apporte une visibilité dans les médias. Mais, surtout, complète Pierre Lewille : "Dans le milieu nautique, les gens se connaissent et se parlent.  Ainsi des équipes nous contactent car elles voient notre équipement utilisé ou recommandé par d’autres sportifs".

La société, qui apprécie le sport, "est ravie lorsque des sportifs qu’on sponsorise partent aux JO ou dans des compétitions de renommée internationale", clame Dianna Marin, directeur marketing. Ainsi, ils sponsorisent d’autres navigateurs comme Thomas Ruyant qui va faire le Vendée Globe à bord du Souffle du Nord, un Mono 60 (voilier monocoque de 60 pieds).

Cousin Trestec souhaite aussi développer ses activités tournées vers le secteur industriel. Leur ambition ? Fournir de grandes quantités de cordages à de gros industriels. Les JO lui permettront peut-être de prendre le large.

La fiche d’identité de Cousin Trestec :

Date de création : 1848

Nombre de salariés : 65

Localisation : Wervicq-Sud (Nord)

Chiffre d’affaire : 10 millions d’euros

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte