LE LUXE A BESOIN D'ÉQUIPES

Partager



LE LUXE A BESOIN D'ÉQUIPES



"Les professions du luxe sont remplies de gens qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas et oublient trop souvent que ce sont les équipes, et non les individus, quel que soit leur talent, qui forgent l'âme d'une maison." Vincent Bastien, 46ans, directeur général depuis le 1erfévrier de Sanofi Beauté et responsable en direct d'Yves Saint Laurent Parfums, sa principale filiale, déclare volontiers qu'il ne faut pas se tromper et toujours "s'effacer derrière les marques". Il fait la distinction entre les génies, ceux qui ont créé seuls ces affaires aujourd'hui prestigieuses, et les talents, ceux qui s'efforcent ensuite "de légitimer avec respect le système mis en place ". En acquérant en 1992 la marque du plus grand couturier français, la filiale d'Elf s'est lancée beaucoup plus que dans une diversification complétant ses précédentes opérations chez Van Cleef&Arpels, Nina Ricci, Oscar de la Renta, Roger et Gallet ou Yves Rocher: elle a changé, dit-il, de dimension, et plus encore de métier. Polytechnicien à 21ans, diplômé de l'Institut supérieur des affaires puis de la Stanford University, cet ancien judoka et rugbyman de compétition, qui affirme parler dix langues, n'a de goût ni pour l'avant-scène ni pour les mondanités. Pendant sept ans, il a dirigé Louis Vuitton dans l'ombre d'Henri Racamier, puis, avec la plus grande autonomie, au sein du groupe présidé par Bernard Arnault. Pendant seize ans, il est resté dans le groupe Saint-Gobain. Il a voulu commencer par y faire ses preuves de vendeur dans une modeste filiale de transformation de plastiques. A 27ans, il se voit confier la direction de l'usine de Saint-Gobain Desjonquères de Sucy-en-Brie. A 32ans, à la tête de l'entreprise leader sur le marché du flaconnage en verre, il est "le plus jeune P-DG de France". Ce polytechnicien reconnaît que sa grande passion de jeunesse pour la physique théorique ne l'a pas quitté. Mais il se plaît à dire que le luxe est un univers qui a aussi ses lois et ses cohérences. "A la différence, nuance-t-il, que, tous les matins, il faut trouver dans ces cohérences de nouveaux moyens de séduire." Alain JEMAIN

USINE NOUVELLE N°2495

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS