Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La stratégie gagnante du London Metal Exchange

Franck Stassi , ,

Publié le

Le bénéfice avant impôts du London Metal Exchange est en hausse de 5% sur un an. La place de marché bénéficie des premières nouveautés lancées par Matthew Chamberlain, son nouveau directeur, et d'un contexte économique favorable.

La stratégie gagnante du London Metal Exchange

Les bénéfices avant impôts du London Metal Exchange (LME), la place de marché leader sur les métaux, ont augmenté de 5% au cours de l’exercice 2017, à 109 millions de dollars. Il s’agit de leur plus haut niveau depuis 2015. Les volumes compensés pour les contrats échangés se sont accrus de 0,6%, à 157 millions de lots, contre une baisse de 7,7% en 2016. Il s’agit des premiers résultats publiés depuis la nomination de Matthew Chamberlain au poste de directeur exécutif en avril 2017 – ses premières décisions, mises en œuvre en octobre, ont consisté en la réduction de certains frais.

Le LME a également bénéficié des premiers apports de LMEprecious, sa nouvelle offre dédiée aux métaux précieux lancée en juillet. 639 546 lots (soit 1 989 tonnes) d’or et 95 625 lots (soit 14 871 tonnes) d’argent ont été échangés en 2017. Lancée en partenariat avec le Conseil mondial de l’or, cette nouvelle gamme propose des cours quotidiens, des contrats à terme mensuels, sur une période de cinq ans, une livraison physique à Londres (Royaume-Uni) ainsi qu’une large plage horaire de négociations.

L'OTC enfin lancé

Conformément aux annonces faites au début de l’année lors de la publication des premiers éléments liés à ses résultats, le LME entend bien poursuivre sur sa lancée avec un programme soutenu de nouveautés. Depuis le 1er mars, l’offre à destination des marchés de gré-à-gré (hors cote), en OTC (over the counter), a enfin été lancée après plusieurs mois de réflexion – la filiale de l’Hong Kong Stock Exchange (HKEX) avait fait part dès le mois d’octobre de contacts avec des plateformes spécialisées. L’objectif est de contrer le lancement, prévu courant 2018, d'une plateforme concurrente de négociation de métaux, NFEx Markets… qui ne pourra pas, par ailleurs, bénéficier des services de LME Clear, la chambre de compensation du LME.

Le début de l’année s’est, lui aussi, bien déroulé pour le LME avec une hausse de 20% des volumes de métaux négociés au premier trimestre par rapport au premier trimestre 2017.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle