Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le logo Ford va reprendre sa place sur le toit de l'usine de Blanquefort

, , , ,

Publié le

Vendue par Ford en 2009 à la holding allemande HZ puis rachetée par le constructeur automobile en 2011, l'usine First Aquitaine Industries de Blanquefort (Gironde) va retrouver son nom d'origine, Ford Aquitaine Industrie. Un changement qui s'accompagne du maintien de 1000 emplois et d'un investissement de 122,5 millions d'euros.

Le logo Ford va reprendre sa place sur le toit de l'usine de Blanquefort © Flickr c.c. @CG Hughes

Les syndicats réclamaient son retour depuis qu'il avait été démonté en 2009. Le logo Ford est en passe de reprendre sa place sur le toit de l'usine de Blanquefort (Gironde) dans l'agglomération bordelaise. Il avait quitté son perchoir après le rachat du site par la holding allemande HZ, il y a 4 ans et n'avait pas retrouvé sa place en dépit de la reprise par Ford de son ancienne usine en 2011.

Le site, qui avait pris le nom de First Aquitaine Industries (FAI), va redevenir Ford Aquitaine Industries. Ce changement de raison sociale a été déposé auprès du greffe du Tribunal de Commerce de Bordeaux et devrait être effectif au courant de l'été, a-t-on appris dans le journal Sud-Ouest.

1000 emplois maintenus

Ce changement est d'autant plus symbolique que Ford s'est engagé le 25 mai lors d'un comité de pilotage à maintenir 1000 emplois dans l'usine pendant au moins 5 ans. Cette décision a résulté d'un bras de fer tendu entre les syndicats et la direction du constructeur automobile américain, notamment lors du salon de l'automobile où l'intersyndicale est venue manifester sur le stand de Ford.

En mai, 300 ouvriers travaillaient dans l'usine, qui fabrique des boites de transmission manuelles et automatiques, et 800 autres étaient au chômage technique. Ils étaient 3000 en 1999. Philippe Poutou, délégué CGT de FAI et ex-candidat NPA à la présidentielle de 2012, s'est dit "satisfait" tout en restant "méfiant" de la décision du comité de pilotage. Il a ajouté que "la multinationale a les moyens de maintenir tous les emplois".

122,5 millions d'euros d'investissements

122,5 millions d'euros vont être injectés dans l'usine, dont 12,5 millions apportés par l'Etat et 7 millions par les collectivités territoriales. Ils ont permis de lancer la production de la 6F35, boite de vitesse automatique de nouvelle génération pour les modèles Ford Kuga et Mondeo, un projet qui a nécessité un investissement de 90 millions d'euros.

Le retour emblématique du logo Ford relancera sûrement la cadence d'une usine qui était vouée à la fermeture.

Timothée L'Angevin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle