L'Usine Matières premières

Le LME lance la cotation des billettes

Publié le

Le 25 février débutera sur la Bourse londonienne de métaux un marché à terme des produits sidérurgiques.

C'est lundi, à 0 h GMT pour les transactions téléphoniques et à 1h via la plate-forme électronique Select du London Metal Exchange, que pourront s'échanger des lots de 65 tonnes de billettes* d'acier. Ce démarrage « en douceur » des cotations précède le lancement de la cotation « en dur » des contrats sur la criée de la Bourse prévue pour le 28 avril. Après les sept métaux de base et deux types de plastiques, la Bourse ajoutera ainsi deux nouveaux contrats à son portefeuille. A partir du 24 juillet, les contrats sur les billettes seront traités comme ceux des non-ferreux.

Deuxième derrière le pétrole, le marché mondial de l'acier est évalué à 500 milliards de dollars. Toutefois, en raison de la grande variété de produits et de qualités, il n'était coté sur aucun marché jusqu'à ce que le Dubaï Gold and Commodities Exchange lance un contrat sur l'acier à béton en octobre dernier. Depuis 2003 le LME étudiait la possibilité de lancer des contrats sur certains types d'acier. Devant la difficulté de la tâche, il avait préféré donner la priorité à deux contrats sur les plastiques inaugurés il y a trois ans. Des cotations qui ont du mal à s'imposer. Le Nymex, qui a des projets analogues, a été obligé de les repousser, trop occupé par sa fusion avec le Chicago Mercantile Exchange.

Après plusieurs ajournements le LME a finalement décidé de coter des contrats sur les billettes , un produit semi-fini. Le marché des billettes est un marché en pleine expansion explique le LME, il a cru à un rythme annuel de 40% par an depuis 2000 et devrait culminer à 512 millions de tonnes en 2010. Pas moins de 11 brands (marques) ont été retenues, pour les deux contrats Méditerranée et Extrême-Orient, livrées par des sidérurgistes du Belarus, de Grèce, de Malaisie, de Turquie, de Russie et d'Ukraine. Toutefois la direction de la Bourse compte encore y ajouter 3 ou 4 nouvelles marques asiatiques.

Les lieux de livraison physique seront situés en Turquie et à Dubaï pour le premier contrat et en Corée et en Malaisie pour le second. Des zones où la demande de billettes est importante. Par la suite, le LME a l'intention d'ouvrir de nouveaux magasins en Amérique du Nord.

Un futur pour les futures sur l'acier ?

Sans surprise les avis divergent sur l'intérêt d'un nouveau contrat sur l'acier. Les sidérurgistes estiment qu'un marché à terme, avec ses manœuvres spéculatives, accroîtra la volatilité des prix. Au contraire, ses promoteurs affirment que les contrats permettront à tous, producteurs, intermédiaires, consommateurs, de mieux s'assurer contre cette volatilité. A tout seigneur tout honneur, c'est le patron du numéro un de la sidérurgie, Laksmi Mittal qui a mené l'offensive contre les futures, soulignant que ceux-ci étaient plus utiles aux banquiers qu'aux industriels. Il est rejoint sur ce point par la Fédération allemande de l'acier qui note à la fois que l'acier n'est pas une commodité et que l'arrivée d'intervenants financiers sur le marché de l'acier en accroîtra la volatilité.

« Les producteurs sont naturellement conservateurs lorsqu'il s'agit de découvrir des prix dans une situation qui n'est pas entièrement sous leur contrôle », ironise Bo Ahmadzadeh, le président de Mitsui Bussan Commodities. Si les contrats sur l'aluminium ont mis une dizaine d'années pour s'imposer comme mode de fixation de prix, le délai devrait être plus court pour un marché sidérurgique beaucoup plus fragmenté, estime Ahmadzadeh.


Daniel Krajka



* Produit semi-fini ayant une section carrée pouvant atteindre 155 x 155 mm. Ce produit est soit laminé, soit coulé en continu, puis transformé par laminage pour obtenir des produits finis tels que fil machine, barres marchandes et autres profilés.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte