Le lauréat du parc éolien en mer de Dunkerque sera connu mi-2019

Le 15 novembre, le gouvernement a révélé la période à laquelle sera connu le lauréat de l'appel d'offres pour le projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque (Nord) : mi-2019. Dix groupements d'entreprises, dont trois Français, devront être départagés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le lauréat du parc éolien en mer de Dunkerque sera connu mi-2019
Dix groupements d'entreprises devront être départagés pour le projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque (Nord).

Le jeudi 15 novembre, le projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque (Nord) a progressé. En même temps que le Comité interministériel de la mer, le gouvernement a annoncé avoir transmis le cahier des charges définitif aux 10 entreprises candidates et présélectionnées en avril 2017. Étape indispensable avant la sélection d’un lauréat.

Le premier ministre, Édouard Philippe, a également révélé la date à laquelle le vainqueur de l’appel d’offres sera connu : mi-2019. Les candidats devront déposer leurs offres finales avant cette période. Comme les six premiers parcs d’éolien en mer attribués en France, celui de Dunkerque sera d’une taille de 500 mégawatts.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dix groupements d'entreprises en concurrence

Dix groupements d’entreprises sont en concurrence. Parmi les Français : un consortium EDF Énergies Nouvelles avec Innogy (filiale allemande de RWE) et Enbridge (Canada), Engie (avec l’Espagnol EDPR) et InControl. Les autres candidats sont les Belges Elicio, Parkwind et DEME Concessions Wind, l’Espagnol Iberdrola, le Suédois Vattenfall, le Norvégien Equinor (ex-Statoil) et le Canadien Boralex.

Iberdrola a déjà remporté un appel d’offres sur les six premiers parcs attribués, celui de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). EDF en a remporté trois : Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Courseulles-sur-Mer (Calvados). Engie en a remporté deux : Tréport (Seine-Maritime) et celui au large des îles d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée).

Le SER tempère avant la PPE

“Les professionnels des énergies marines renouvelables saluent l’aboutissement de cette procédure de dialogue concurrentiel”, a réagi le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER).

“Le SER appelle cependant le gouvernement à engager une politique plus volontariste en matière d’énergies renouvelables en mer en accélérant le rythme des appels d’offres et en renforçant la place des énergies marines renouvelables dans le mix énergétique”, tempère le syndicat. Sans doute une piqûre de rappel avant la présentation imminente de la programmation pluriannuelle de l’énergie.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS