Le laser militaire de Boeing fonctionne contre vents et marées

Le laser à haute énergie de Boeing vient de passer une étape importante. Ce démonstrateur mobile, monté sur un camion, s'est montré capable de neutraliser ses cibles (drones, tirs de mortier de 60 mm) même dans des conditions météorologiques difficiles. Une condition impérative pour la future mise en service de systèmes défensifs à énergie dirigée.

Partager
Le laser militaire de Boeing fonctionne contre vents et marées

Boeing vient de tester avec succès le fonctionnement de son démonstrateur mobile de laser à haute énergie (High Energy Laser Mobile Demonstrator, ou HEL MD) dans des conditions météorologiques difficiles. Les tests ont eu lieu en collaboration avec l'armée des Etats-Unis, sur la base aérienne d'Eglin, en Floride.

Ce laser, d'une puissance de 10 kilowatts, est monté sur un véhicule lourd fabriqué par Oshkosh Defense. Il a prouvé qu'il restait efficace même lors de vents forts, de pluie ou de brouillard. Des conditions notoirement défavorables à l'usage d'armes à énergie dirigée, car elles perturbent la pureté du rayon lumineux, dissipant sa puissance. Boeing ne manque pas de noter que les conditions du test sont similaires à celles rencontrées en mer, une allusion aux efforts de la marine de guerre américaine, qui développe son propre système de laser (le LaWS).

Une défense inflexible

Le HEL MD avait déjà fait ses preuves en 2013 en ce qui concerne l'acquisition et la neutralisation de cibles, mais cette nouvelle batterie de tests a démontré sa polyvalence : la capacité d'atteindre différents types de cibles (C-RAM : Counter Rocket, Artillery and Mortar) dans des environnements changeants. Le tout sans autre source d'énergie que des batteries au lithium-ion alimentées par le générateur diesel de 60 kW du véhicule. Le système utilise un téléscope et deux capteurs infrarouges pour acquérir et suivre ses cibles. Il est conçu pour pouvoir être utilisé par une équipe réduite de deux personnes : le conducteur du véhicule et l'opérateur du HEL. Le laser est contrôlé très simplement, à l'aide d'une manette de jeu Xbox raccordée à un ordinateur portable.

La prochaine étape, pour Boeing, sera de faire passer le laser à une puissance de 60 kilowatts et d'en tester à nouveau les capacités contre des drones et des tirs d'artillerie. A terme, l'entreprise souhaite commercialiser cette technologie comme une solution défensive mobile complémentaire aux armes cinétiques traditionnelles.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS