Le lancement de la conférence des investisseurs en Tunisie en vidéo

Ce lundi 8 septembre à Tunis se tient la grande conférence économique «Investir en Tunisie - Start-up Democracy», menée par Mehdi Jomaä, chef du gouvernement provisoire tunisien où sont présents notamment Manuel Valls ou Abdelilah Benkirane. Retour en vidéo avec France 24 sur cet évènement destiné à relancer l'économie tunisienne à quelques semaines des élections législatives.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le lancement de la conférence des investisseurs en Tunisie en vidéo
Mehdi Jomaâ, chef du Gouvernement provisoire de Tunisie veut attirer les investisseurs en Tunisie

La grande Conférence des investisseurs "amis" de la Tunisie "Investir en Tunisie : start-up démocracy" a débuté lundi 8 septembre au matin à Tunis sous la houlette de Mehdi Jomaâ, chef du Gouvernement provisoire tunisien. Une manifestation co-organisée avec le Quai d’Orsay dont le locataire, Laurent Fabius, est de la partie.

Dans un contexte de transition toujours fragile et à quelques semaines des premières législatives « post-révolution », le 26 octobre puis de la présidentielle du 23 novembre, une trentaine de pays et grandes institutions mondiales sont présentes à Tunis avec notamment les premiers ministres français Manuel Valls, marocains Abdelilah Benkirane ou algériens Abdelmalek Sellal.
Sont également à Tunis des représentants du FMI, de la BEI, la BAD, de l'Union européenne, Banque mondiale et nombreux pays africains et du Golfe. Le patron du département d’État américain, John Kerry, pressenti, a finalement adressé une communication aux participants.

Le but de cette conférence est bien sûr de relancer durablement l'économie et l'emploi alors que le FMI attend 4,5% de croissance l'an prochain mais que le taux de chômage officiel dépasse 15%. Au premier semestre la croissance n'a été que de 2,1 selon la Banque centrale. Les autorités tunisiennes doivent notamment présenter 22 projets structurants totalisant potentiellement plus de 5 milliards d'euros dont les investisseurs seront invités à s’emparer

Abdelilah Benkirane accompagné d’une délégation de responsables publics et de chefs d’entreprises marocains s’est dit prêt à soutenir le redressement de l’économie tunisienne. Il avait déjà rencontré Mehdi Jomaâ en tête à tête hier dimanche 7 septembre.

Dans son allocution ce matin en ouverture de la conférence Mehdi Jomaâ a lancé "La Tunisie de demain fait rêver. Il faut y croire, y investir pour en partager demain les dividendes". En attendant, il est probable que les investisseurs attendront la fin des processus électoraux de cet automne avant de s'engager. A noter qu'hier dimanche 7 septembre, le parti islamique Ennahdha, proche des Frères musulmans, régulièrement placé en deuxième position des intentions de vote dans les sondages (derrière Nidaa Tounes), a indiqué qu'il ne présenterait pas de candidat à la présidentielle pour se concentrer sur les législatives.

Retour sur l’évènement économique de Tunis et ses enjeux avec les images de France 24, dont une intervention de l'expert Camille Sarri, président de l'Institut euro-magrébin.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS