Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Le laboratoire français Upsa pourrait être valorisé 1 milliard d'euros dans le cadre de sa vente

, , ,

Publié le , mis à jour le 09/11/2018 À 06H53

Deux acteurs industriels, Stada et Angelini, font partie des derniers candidats autorisés à faire une offre définitive sur le laboratoire Upsa, division française du groupe américain Bristol-Myers Squibb. Le laboratoire spécialiste des médicaments sans ordonnance pourrait être valorisé 1 milliard d'euros, révèle Reuters le 8 novembre. 

Le laboratoire français Upsa pourrait être valorisé 1 milliard d'euros dans le cadre de sa vente
Deux acteurs industriels font partie des derniers candidats autorisés à faire une offre définitive sur Upsa, division française du groupe américain Bristol-Myers Squibb.
© Pascal Guittet

Le fabricant allemand de traitements génériques Stada et le groupe italien de santé Angelini sont les deux seuls acteurs industriels retenus parmi les candidats autorisés à faire une offre définitive sur Upsa, la division française de médicaments sans ordonnance de Bristol-Myers Squibb. Upsa pourrait être valorisé environ 1 milliard d'euros (environ 1,14 milliard de dollars) dans le cadre de cette vente, révèle Reuters le 8 novembre selon quatre sources proches du dossier.

Cette vente intervient en pleine consolidation du secteur de la santé grand public, favorisée par la volonté des grands groupes pharmaceutiques de se concentrer sur leurs points forts. Deux fonds de capital investissement, CVC Capital Partners et PAI Partners, sont aussi parvenus au dernier tour d'enchères pour le fabricant des antalgiques Dafalgan et Efferalgan, ont ajouté les sources.

Upsa emploie 1500 personnes en France, dont 1 300 dans le Lot-et-Garonne. L'usine d'Upsa à Agen (Lot-et-Garonne) est spécialisée dans l'aspirine effervescente et produit chaque année plus de 330 millions de boîtes d'aspirine, de Dafalgan, de citrate de Bétaïne ou de Donormyl.

Bristol-Myers Squibb donne jusqu'au fin novembre

Bristol-Myers Squibb a donné jusque fin novembre à ces candidats pour soumettre leurs offres définitives, ont dit les sources.

Bristol-Myers Squibb, Stada, CVC et PAI ont refusé de s'exprimer tandis qu'Angelini n'était pas disponible dans l'immédiat.

Stada favori ?

Stada, lui-même contrôlé par les fonds Bain Capital et Cinven, est largement considéré comme le favori pour le rachat d'Upsa alors qu'il s'efforce de changer d'échelle via des acquisitions, ont dit les sources.

Upsa a généré un chiffre d'affaires de 425 millions d'euros en 2017 et un bénéfice brut d'environ 100 millions d'euros.

Avec Reuters (Arno Schütze à Francfort et Pamela Barbaglia à Londres, avec Stephen Jewkes à Milan et Matthias Blamont à Paris; Bertrand Boucey pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle