Le laboratoire Bioluz aux mains des salariés

Le tribunal de commerce de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a choisi le projet porté par la Scop créée par les salariés en février pour sauver près de 50 emplois et redonner un second souffle à cette entreprise. Installée à Saint-Jean-de-Luz, depuis plus de 30 ans, elle fabrique des médicaments en sous-traitance.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le laboratoire Bioluz aux mains des salariés

Les magistrats du tribunal de commerce de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) avaient le choix entre deux offres pour la reprise du laboratoire Bioluz, celle de la Scop ou celle de la société parisienne Pharmadine. Ils ont finalement donné leur chance aux salariés de cette entreprise spécialisée dans le remplissage de poches souples stériles, qui ont constitué un capital de 100 000 euros. Pourtant, Pharmadine avait formulé une offre d’un montant supérieur. Mais, le dossier des employés de Bioluz est solide et donne des garanties pour préserver l’intégralité des emplois.

Quelque 35 des 49 salariés ont investi leurs deniers personnels pour donner à la Scop ce capital de 100 000 euros. Ils se sont aussi engagés à verser cinq mois de salaire pour le porter rapidement à 450 000 euros. Bioluz a prévu d’investir 1,4 million d’euros dans les trois années à venir. Les banques (Scopinvest, Socoden et la société de capital-risque Herrikoa) ainsi que les collectivités territoriales (Conseil général, Conseil régional) apporteront leur soutien. Autre bonne nouvelle, la coopérative s’apprête à signer un important contrat avec un laboratoire vétérinaire.

Fondée en 1979 par des pharmaciens à Saint-Jean-de-Luz, Bioluz a été rachetée en 2007 par Technoflex, basée à Bidart, et placée en redressement judiciaire en avril 2012, à la suite de difficultés économiques. La société réalise 7,3 millions d’euros de chiffre d’affaires et offre ses services en tant que fabricant de solutions injectables en poche souple. Pierre Combroux, pharmacien, est désormais le directeur général de la Scop. Selon la Confédération générale des Scop, Bioluz est le premier laboratoire pharmaceutique à adopter cette forme juridique.

Nicolas César

0 Commentaire

Le laboratoire Bioluz aux mains des salariés

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS