Le labo où les cyclistes améliorent leur coup de pédale

Suite de notre série en marge du Tour de France avec une équipe d’enseignants-chercheurs qui travaille, à Reims à l’optimisation de la performance en cyclisme. Un projet unique, qui permet à des équipes de se préparer à la grande boucle, mais aussi à des industriels d’améliorer leur offre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le labo où les cyclistes améliorent leur coup de pédale
Pédales dotées de capteurs 3D

Pour gagner le Tour de France, le potentiel physique ne fait pas tout ! C’est pourquoi l’Université de Reims Champagne Ardenne se creuse les méninges. Velopt, une équipe d’enseignants chercheurs et d’ingénieurs, travaille depuis deux ans sur un projet unique en France, et sans doute au monde : l’optimisation de la performance en cyclisme. Leurs disciplines ? La mécanique, la biomécanique, la modélisation numérique ou encore l’instrumentation des vélos.

Mais pas question de s’enfermer dans des laboratoires. Ici, on travaille aussi sur le terrain avec des champions du BMX, du cyclisme sur route, ainsi qu’avec une équipe de la Française des Jeux qui participe au Tour de France. Ou encore des industriels que l’amélioration du confort des cyclistes peut intéresser, comme les fabricants de cadres hauts de gamme.

Des capteurs 3D dans les pédales

De ces échanges sont nées des innovations. Comme des prototypes de pédales munies notamment de capteurs de force 3D, pour mesurer l’efficience du pédalage. Une trouvaille développée avec Sensix, une société de Poitiers spécialisée dans les capteurs. De quoi susciter l’intérêt de l’équipe de la Française des Jeux.

"Ces pédales mesurent les forces utiles et les forces perdues si elles ne sont pas correctement orientées", explique William Bertucci, référent du projet Velopt et enseignant chercheur à l’UFR Staps de Reims. "Elles permettent d’optimiser la performance en entraînant le cycliste à appliquer dans une meilleure orientation la force qu’il produit." Des conseils administrés au cas par cas, car "les grandes recettes ne font pas d’athlètes de haut niveau !"

En améliorant le rendement et l’efficience du pédalage, on peut ainsi augmenter la performance de l’athlète sans avoir besoin d’un potentiel physique meilleur. Posture, aérodynamisme, interface cycliste/vélo, étude de la transmission des vibrations du sol au cycliste… L’équipe travaille aussi bien sur des aspects biomécaniques, que mécaniques. Car ses logiciels 3D peuvent modéliser la géométrie des cadres de vélos, les contraintes qu’ils subissent, ou encore la membrane supérieure (de la main à la clavicule).

Des balises GPS pour le suivi des performances

Le Tour de France 2011 sera placé sous le signe de l’innovation dans le management des entrainements. "Nous suivons les performances en temps réel (position, vitesse, dénivelé, fréquence cardiaque) à l’aide d’un partenaire, NexxTep Sport. Il a mis au point un système innovant : des balises GPS placées dans la poche des cyclistes, qui transmettent les informations avec une fréquence de donnée élevée (2 données par seconde)", précise William Bertucci.

"Ces données sont analysables directement sur un ordinateur, Ipad ou sur un Iphone et ce partout dans le monde. Un système utilisable par les directeurs sportifs pour suivre leur coureur lors des étapes en recevant les informations directement dans les voitures suiveuses."

De quoi faciliter l’activité de nos équipes hexagonales de cyclistes. Mais étaient-elles vraiment à la traîne côté high tech ? "Les équipes anglaises comme Sky, qui ont beaucoup mis l’accent sur l’aspect high tech de leur préparation, ne font finalement pas forcément mieux que certaines équipes de France telles que la Française des Jeux ou Cofidis", estime William Bertucci. "Mais en France, on a peut-être un déficit de communication sur le bon travail qui est fait !" Résultats sur le terrain dans les semaines à venir.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS