Le label "France Terre Textile" assure le savoir-faire français d’un secteur en plein renouveau

Publié le

Made in France De nombreux industriels se sont réunis pour le lancement du label "France Terre Textile", le 13 octobre. Cette distinction assure une fabrication à plus de 75% française. Un atout sur le marché national, mais également à l'international.

Le label France Terre Textile assure le savoir-faire français d’un secteur en plein renouveau © François Hans

Une quarantaine d’industriels s'est donné rendez-vous à la Maison du textile de Clichy, au nord de Paris, le 13 octobre. Le siège de l’Union des industries textiles organisait une grande rencontre pour célébrer la création du label "France Terre Textile". Cette distinction assure qu’au moins 75% de la conception d’un produit est réalisée en France. Mais avant de se nationaliser, quatre labels régionaux ont été créés à l’initiative des Vosges.

Le constat de départ est simple, "Le Made in France ne suffit pas" pour Paul de Montclos. Le président des ateliers Garnier-Thiebaut, basés à Gérardmer dans les Vosges, veut plus de reconnaissance du savoir-faire français. Pour ce faire, il a lancé en 2011 le label Vosges terre textile, après avoir pris la tête du Syndicat textile de l’Est. Une garantie bien plus sûre que la mention "Made in France". "Il suffit de poser un bouton sur un vêtement pour obtenir l’étiquette Made in France, et ce, même s’il a été fabriqué en Chine", précise Paul de Montclos. L’idée a séduit les bassins d’activité voisins. Dès 2013, l’Alsace crée son label, très vite suivi en 2014 et 2015 par le Nord et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Ensemble, ces quatre associations donnent naissance au label "France Terre Textile".

Créer des partenariats entre usines françaises

Face à une filière textile "éclatée" en France, l’objectif est de permettre aux industriels de travailler ensemble. "Nous sommes tous passés de concurrents à partenaires, résume Paul de Montclos. La volonté était avant tout de pérenniser l’emploi." C’est d’ailleurs dans cette optique que des speed-dating entre les entrepreneurs ont eu lieu après la présentation du label. "C’est la première fois qu’une grand-messe de ce genre est organisée, salue Eric Boël, représentant du label Auvergne-Rhône-Alpes. J’ai honte de découvrir des têtes que je ne connais toujours pas, alors que nous devrions travailler ensemble."

Grâce au label "France Terre Textile", les 60 entreprises déjà certifiées vont pouvoir s’allier et partager des étapes de confection, tout en conservant la preuve d’un travail issu du savoir-faire français. "C’est mon cas, détaille Raphaël Clochette, président de Nord Terre Textile. Je vais pouvoir travailler avec d’autres entreprises en sachant qu’elles respectent les normes auxquelles je dois moi-même me conformer." Au total, 5 000 emplois sont liés aux labels terre textile, pour un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros, dont près de la moitié à l’export.

Un secteur d’avenir

D’après de récentes études, 70% des Français seraient prêts à payer plus cher pour obtenir des produits fabriqués en France. Mais l’attractivité de la fabrication française a d’autant plus de poids à l’extérieur du pays. "Les étrangers sont demandeurs de produits français, encore plus que les Français eux-mêmes", assure Paul de Montclos.

Ce label national arrive à point nommé puisque la filière textile reprend des couleurs. "Depuis trente ans, nos résultats sont en baisse, indique Eric Boël. Mais cette année, les chiffres d’affaires remontent. Le textile est un secteur d’avenir et la France est la mieux placée pour se battre au niveau mondial."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte