Le jour où le patron de Total a été applaudi par le Syndicat des énergies renouvelables

Devant le colloque annuel du Syndicat des énergies renouvelables, le PDG de Total Patrick Pouyanné a milité en faveur d’une évolution du mix électrique mondial composé de gaz et renouvelables et d’un vrai prix du carbone. 

Partager
Le jour où le patron de Total a été applaudi par le Syndicat des énergies renouvelables

C’est sans doute le symbole d’un changement d’époque. Lors du 18ème colloque du syndicat des énergies renouvelables (SER) le mardi 31 janvier, plusieurs personnalités tenaient la tête d’affiche comme Jean-Bernard Lévy, le PDG d’EDF, Isabelle Kocher, DG d’Engie ou encore les candidats à la présidentielle. Mais un autre intervenant s’est fait remarquer cette année : Patrick Pouyanné, le patron de Total. C’est la première fois que le pétrolier participait à cet événement. Son intervention s’est achevé sous les applaudissements nourris d’une salle pourtant acquise à la cause des renouvelables.

"Les thématiques écologiques, le combat pour le climat et les autres questions environnementales ne progressent que lorsque les entreprises à la source de ces pollutions agissent ensemble", lance le PDG en rappelant qu’en 2016 les grands pétroliers européens se sont réunis pour s’engager sur le climat. A partir de ce postulat, Patrick Pouyanné décrit les objectifs pour son groupe. "Dans 20 ans, nous voulons rester un des plus grands acteurs de l’énergie de la planète. Or à partir de 2040, la consommation de pétrole ne va plus croître. Elle va même diminuer. Le gaz et les énergies renouvelables vont croître", prédit-il. "A cette date, nous serons toujours une major des hydrocarbures. Notre mix comptera 35 % de pétrole, 50% de gaz et le reste dans les énergies bas carbone : biomasse, solaire et stockage".

Une chaîne solaire en souffrance

Le PDG milite ouvertement pour l’établissement d’un prix du carbone. "C’est fondamental. En l’absence de prix du carbone le mix électrique migre vers un ensemble charbon et renouvelable. C’est le cas en Allemagne, au Danemark et en Chine, en Inde", déplore-t-il en assurant que le seul mix possible pour atteindre l’objectif de 2°C est celui qui comprend du gaz et des renouvelables. Il met en avant l’exemple britannique qui a fixé un prix du carbone à 20 dollars la tonne, ce qui a suffi à passer du charbon au gaz. "Cet effort suffit. Inutile de parler de 100 dollars ou plus car cela effraie tout le monde (…) mais pour y parvenir, il faut un système plus efficace que l’ETS (Emission Trading system – le marché européen du carbone)".

Dans le même temps, il alerte sur la situation du solaire, un domaine dans lequel Total est présent depuis l’acquisition du géant américain Sunpower en 2011. Pour lui, la baisse massive des coûts constatée sur les cellules photovoltaïques n'est pas un bon signe. "Rien n’est réglé dans la chaîne solaire. C’est un vrai désastre pour l’amont. Les entreprises qui fabriquent les cellules perdent de l’argent. Cette industrie est à 50 % chinoise et la Chine a choisi de violemment subventionner ce secteur", explique-t-il.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Dessinateur-Projeteur F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

89 - OFFICE AUXERROIS DE L'HABITAT

Diagnostics techniques immobiliers ( agence nord / secteur 1)

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS