Le japonais Elpida devrait se déclarer en faillite

C'est un des leaders mondiaux de la mémoire informatique qui pourrait disparaître, selon la presse japonaise de lundi.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le japonais Elpida devrait se déclarer en faillite

Elpida est dans une situation très difficile. Le groupe fabrique des mémoires dynamiques à accès aléatoire (DRAM), et doit faire face à une concurrence asiatique féroce.

La semaine dernière, le patron du groupe a prévenu que l'avenir de l'entreprise était incertain. Handicapé par une lourde dette, Elpida cherche à conclure un accord avec des partenaires industriels ou des sauveurs financiers. Selon plusieurs médias japonais, cette recherche a été un échec.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Elpida, a fortement souffert de la crise financière de 2008-2009. Le groupe a déjà été renfloué par l'Etat japonais et a lancé en 2011 un appel au marché. Mais la cherté du yen et les fluctuations de la demande ont encore alourdi les difficultés.

La firme a jusqu'au 22 mars pour payer 15 milliards de yens (150 millions d'euros) d'obligations. En avril, elle devra rembourser 76,7 milliards de yens (765 millions d'euros) de crédits provenant de banques commerciales et de la banque publique de développement du Japon.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS