Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le japon vise une puissance exaflopique en 2020

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Le japon vise une puissance exaflopique en 2020
Le supercalculateur sera 100 fois plus puissant que le plus puissant des ordinateurs actuels de l’archipel.

Après les États-Unis, l’Europe et la Chine, le Japon entre dans la course au calcul exaflopique. Le ministère nippon de la Science et de la Technologie lance la construction, d’ici à 2020, d’un supercalculateur d’une puissance de l’ordre de l’exaflops (1 milliard de milliards d’opérations en virgule flottante par seconde), soit 100 fois celle du "K Computer", l’ordinateur le plus puissant de l’archipel et troisième au monde derrière les Titan (17,6 petaflops) et Sequoia (16,3 petaflops) américains. Le petaflops représente 1 million de milliards d’opérations.

Cet investissement équivalent à 770 millions d’euros vise à améliorer la simulation numérique pour des applications comme le développement de médicaments ou la prévision des catastrophes naturelles. Fujitsu, le constructeur du "K Computer" en partenariat avec Hitachi (stockage), a toutes les chances d’emporter le contrat. NEC, lui, s’est spécialisé dans le calcul vectoriel, désormais marginal sur le marché. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle