Le Japon va lui aussi enquêter sur les avaries du Boeing 787

Après une sixième avarie en une semaine sur un Boeing 787 intervenue le 13 janvier, le Japon a décidé d'ouvrir une enquête en complément de celle déjà initiée par les autorités américaines.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Japon va lui aussi enquêter sur les avaries du Boeing 787

Après la Federal Aviation Administration (FAA) aux Etats-Unis, le Japon s'empare lui aussi de l'affaire des Boeing 787 Dreamliner défaillants.

"Étant données les fuites de carburant à répétition, le ministre a demandé au directeur du Bureau de l'aviation civile régional d'ouvrir une enquête et de déterminer les causes des deux fuites aussi vite que possible", déclare le 14 janvier le ministère japonais du Transport dans un communiqué électronique rapporté par Reuters.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une inspection qui fait écho à celle la FAA lancée le 11 janvier, suite aux nombreuses avaries des Boeing 787 Dreamliner des compagnies aériennes japonaises All Nippon Airways et Japan Air Lines.

Outre une fissure sur le pare-brise d'un cockpit et autres fuites de carburant et d'huile dans des réservoirs, l'incident le plus sérieux reste celui survenu sur un 787 aux couleurs de la Japan Airlines, qui n'a pas pu décoller de l'aéroport de Boston le 7 janvier en raison d'une panne électrique déclenchée par l'incendie d'une batterie.

All Nippon Airways (17 appareils) et Japan Air Lines (7 appareils) sont les deux principales compagnies aériennes à faire voler leurs 787 depuis la mise en service de ce modèle en 2011.

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS