Le Japon sauve les puces de Samsung pour un moment, et après?

Tokyo autorise une livraison d’acide fluorhydrique à Samsung Electronics. De quoi éloigner le risque d’interruption de la production de puces du géant coréen de l’électronique. Mais les incertitudes demeurent.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Japon sauve les puces de Samsung pour un moment, et après?
Usine de puces électroniques de Samsung Electronics, en Corée du Sud

Soulagement chez Samsung Electronics. Le gouvernement japonais a autorisé une livraison d’acide fluorhydrique, une matière indispensable aux étapes de gravure chimique des puces du géant coréen de l'électronique. L’information est confirmée par le ministère coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, sans préciser le destinataire, rapporte l’agence coréenne de presse Yonhap.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement