Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le Japon sauve les puces de Samsung pour un moment, et après?

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Tokyo autorise une livraison d’acide fluorhydrique à Samsung Electronics. De quoi éloigner le risque d’interruption de la production de puces du géant coréen de l’électronique. Mais les incertitudes demeurent.  

Le Japon sauve les puces de Samsung pour un moment, et après?
Usine de puces électroniques de Samsung Electronics, en Corée du Sud
© Samsung

Soulagement chez Samsung Electronics. Le gouvernement japonais a autorisé une livraison d’acide fluorhydrique, une matière indispensable aux étapes de gravure chimique des puces du géant coréen de l'électronique. L’information est confirmée par le ministère coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, sans préciser le destinataire, rapporte l’agence coréenne de presse Yonhap.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle