L'Usine Energie

Le Japon redémarre un réacteur et mise sur le solaire

,

Publié le

Le pays met fin à une brève période sans énergie atomique après l’accident de Fukushima le 11 mars 2011.

Le Japon redémarre un réacteur et mise sur le solaire © matubu - Flickr - c.c.

La compagnie d'électricité japonaise Kansai Electric Power a réactivé dimanche 1er juillet au soir (vers 21h) le réacteur numéro 3 de sa centrale d'Ohi (ouest), selon des informations presse. Une première depuis l’accident de Fukushima. L’officialisation du redémarrage doit être confirmée ce 2 juillet et la production réelle d’électricité devrait débuter le 4 juillet.

Cette mesure fait suite à l’autorisation des autorités locales et du Premier ministre donnée le 16 juin à la compagnie pour redémarrer les réacteurs 3 et 4 de la centrale. La municipalité d'Ohi, la préfecture de Fukui (province où se trouve le réacteur) et le gouvernement ont jugé que ces réacteurs pouvaient être remis en exploitation en toute sécurité sur la foi de tests de résistance validés par les instances de contrôle.

De nombreux mouvements de contestation ont pourtant eu lieu de la part des citoyens encore dans la peur d’une nouvelle catastrophe comme celle de Fukushima. Des dizaines de milliers de Japonais ont manifesté leur opposition aux centrales nucléaires en se rassemblant devant la résidence du Premier ministre à Tokyo.Des sismologues ont aussi lancé des mises en garde.

une loi sur les renouvelables

Le 1er juillet toujours, le Japon a mis en service plusieurs parcs solaires dans le pays. Et ce, de manière simultanée avec l’entrée en vigueur d’une loi sur les énergies renouvelables obligeant les compagnies d'électricité à acheter à un tarif déterminé toute la production proposée par des fournisseurs tiers.

Par exemple, une société affiliée au troisième groupe japonais de télécommunications, Softbank, a inauguré ce dimanche une centrale solaire à Kyoto (ouest). Plusieurs  municipalités ont également mis en exploitation des installations nouvelles capables d'alimenter plusieurs centaines ou milliers de foyers.

Les plus gros chantiers sont prévus à Minamisoma, une localité située à moins de 30 kilomètres du complexe atomique accidenté de Fukushima, où le groupe Toshiba s'apprête à construire un parc solaire réparti en plusieurs lieux de la ville pour alimenter quelque 30 000 foyers.

L’Etat entend accroître la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité pour pallier l’arrêt des réacteurs nucléaires dans le pays.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte