Le Japon pourrait redémarrer deux réacteurs nucléaires

Le gouvernement doit d’abord convaincre la population d’une telle action, un peu plus d’un an avant le début de la catastrophe de Fukushima.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Japon pourrait redémarrer deux réacteurs nucléaires

Selon le ministre de l’Industrie Yukio Edano, le gouvernement japonais juste qu’il est sans danger et nécessaire le redémarrage de deux réacteurs nucléaires dans le pays. Le gouvernement a donc approuvé le plan de réactivation des unités 3 et 4 de la centrale d'Oi (ou Ohi), dans la préfecture de Fukui. Ces deux réacteurs avaient été stoppés en mars et juillet 2011 pour entretien, mais n’avaient pas été réactivés du fait d’une batterie de tests de résistance, liés à la catastrophe de Fukushima.

Le complexe en question est exploité par la compagnie Kansai Electric Power. La compagnie est pour l’heure privée de l’ensemble de ses réacteurs nucléaires et risque de souffrir d’une insuffisance de courant de 20% cet été au moment des pics de consommation. "Nous allons faire tous les efforts pour obtenir la compréhension des citoyens", a expliqué vendredi le ministre de l'Industrie, Yukio Edano, lors d'une conférence de presse.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le ministre a indiqué qu'il allait se rendre en personne auprès des élus locaux pour les persuader qu'ils peuvent accepter en toute confiance le redémarrage des réacteurs concernés. Il devrait notamment expliquer que l’Agence de sûreté nucléaire et une commission ad hoc ont validé les examens de sécurité effectués par l’exploitant du site avant la décision du gouvernement d’approuver l’option du redémarrage.

"La réactivation se fera une fois que nous aurons obtenu la compréhension des citoyens, à commencer par la population riveraine", a insisté le ministre.

Sur un parc national de 54 unités, seule une est encore active et elle devrait être stoppée pour maintenance dans les prochaines semaines.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS