Le Japon adopte des normes plus sévères de radioactivité des aliments

Le gouvernement a abaissé fortement les limites maximum admissibles de césium par rapport aux niveaux provisoires décidé après Fukushima.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Japon adopte des normes plus sévères de radioactivité des aliments

La commission d’experts du ministère japonais de la Santé s’est prononcée vendredi 24 février. Elle a adopté des normes plus sévères concernant la radioactivité dans les aliments. Ils ont décidé de plafonner à 100 becquerels par kilogramme la teneur maximum en césium radioactif. Après l’accident de Fukushima, ils avaient fixé un niveau provisoire à 500 becquerels par kilogramme.

Les boissons ou les aliments destinés aux enfants en bas-âge ne pourront pas contenir plus de 50 becquerels de césium radioactif par kilogramme. La teneur en césium du lait devra elle est aussi être inférieure à cette limite.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

C’est au tour du gouvernement de valider cette décision qui doit entrer en vigueur dès le 1er avril.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS