Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le hic des sacs plastiques à usage unique

Pierre Monnier , ,

Publié le

La loi sur la transition énergétique prévoit l’arrêt de la distribution des sacs plastiques de caisse à usage unique dès le 1 er janvier 2016. Seulement, la Commission européenne a reporté le décret d’application de trois mois.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer


Les sacs plastiques à usage unique devaient disparaître des caisses au 1er janvier. (Crédits - DR)

Les bonnes pratiques peuvent-elles venir du bon sens plutôt que de l’obligation ? Ségolène Royal l’espère. La ministre de l’Ecologie vient de voir l’une des mesures de la loi de transition énergétique reportée par la Commission européenne. L’interdiction de la distribution des sacs plastiques à usage unique, qu’ils soient gratuits ou payants, devait débuter le 1er janvier 2016. Elle n’interviendra que trois mois plus tard à la suite du report du décret d’application de la Commission européenne.

Pas de sanctions avant avril

Face à ce revers, Ségolène Royal réagit. "La loi est claire et chacun peut la respecter, sans attendre la publication du décret d’application ni l’application de sanction". L’arrêt de la distribution des sacs plastiques à usage unique est donc fortement incité dès janvier, sans pour autant être obligatoire.

Seconde corde à son arc, la mesure de la ministre de l’Ecologie est soutenue par la Commission européenne. Le report n’est pas dû à un scepticisme mais, à une volonté de poursuivre d’avantage les échanges avec la France notamment au regard des règles applicables au sein du marché unique européen.

Fléau écologique

17 milliards de sacs plastiques à usage unique ont été distribués en France en 2014. Ségolène Royal tient à rappeler l’ensemble des enjeux environnementaux. En supprimant la distribution de sacs plastiques en caisse, la ministre de l’Ecologie compte sur une réduction des émissions carbone liées au transport, une baisse de la consommation des ressources et d’énergie liée à la fabrication, mais surtout sur une diminution de l’impact sur la biodiversité, notamment en milieu marin.

75% des déchets abandonnés en mer sont en plastique. Ce phénomène affecte particulièrement les tortues marines (86%), qui confondent les sacs plastiques avec les méduses. Les oiseaux aussi sont touchés : en mer du Nord, les estomacs de 94% des oiseaux contiennent du plastique. Au total, plus de 260 espèces sont impactées par les sacs plastiques.

Solution écologique

Il faut plusieurs centaines d’années à ces sacs pour se dégrader alors qu’ils ne sont utilisés que quelques minutes. Certaines entreprises françaises pionnières dans le domaine des bioplastiques, vont remplacer les sacs plastiques en polyéthylène actuels par des sacs composés de matières végétales biodégradables. Ce remplacement écologique aura des répercussions économiques puisqu’il permettra de créer 3 000 emplois.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle