Quotidien des Usines

Le groupement des Mousquetaires ferme la base logistique d'Intermarché de Lectoure

, , ,

Publié le

Prévue dans le cadre d'un plan national de réorganisation de ses activités logistiques, la fermeture de la base logistique d'Intermarché à Lectoure (Gers) interviendra d'ici le 31 octobre. La société ariégeoise Denjean Logistique prévoit de reprendre le site.

La filiale logistique du groupe Intermarché, ITM Logistique Alimentaire International, fermera définitivement sa base logistique de Lectoure, dans le Gers, le 31 octobre 2015. Son activité frais qui avait progressivement été transférée vers la base de Montbartier (Tarn-et-Garonne) le sera intégralement à compter du 2 novembre. Cette fermeture du site gersois, inscrit dans le cadre d'un plan national de réorganisation national des activités logistiques du groupe de distribution, avait été annoncée dès 2012.

Ouverte en juillet 1993, la plateforme logistique de Lectoure, développée sur près de 20 000 mètres carrés, employait 252 salariés en juin 2012, lorsque le plan de réorganisation avait été annoncé. Selon la direction, les mesures d'accompagnement mises en œuvre depuis trois ans pour accompagner les salariés touchés par le transfert de cette base (dont une prime de transfert de 5 000 euros), ont permis de préserver l'emploi pour 60% des effectifs.

A quelques jours de la fermeture du site gersois, ils sont encore une centaine de salariés sur le site, à attendre avec inquiétude leur lettre de licenciement. Le groupe ITM Logistique Alimentaire International, troisième logisticiens français avec 37 bases logistiques dans l'Hexagone, une flotte de 2 300 camions et un effectif global de quelque 8 400 salariés, s'est engagé à maintenir des mesures spécifiques d'accompagnement pour les salariés n’ayant pas trouvé de solution de reclassement. Pendant un an, le cabinet spécialisé BPI, qui a déjà assuré le suivi du site depuis trois ans, continuera d'accompagner chacun des salariés pour les aider à retrouver un emploi. Un congé de reclassement de neuf mois leur sera également accordé.

Un projet de reconversion du site

Par ailleurs, un redémarrage d'activités sur la plateforme gersoise serait prévu dès la mi-janvier 2016. Après deux ans de prospection conduite par une équipe associant le groupe ITM LAI, les agences de développement du Gers et de Midi-Pyrénées et la société Arthur Lloyd, une solution de reconversion serait en cours de montage.

La société ariégeoise Denjean Logistique, serait sur les rangs pour reprendre l'exploitation des locaux laissés par ITM LAI, avec le maintien de la vocation initiale du site, à savoir du stockage en froid positif et négatif. Le groupe ariégeois annonce toutefois la création d'à peine une dizaine de postes dans un premier temps, avec en perspective une montée en charge progressive du site, et la création d'une vingtaine de postes supplémentaires d'ici la fin de l'année 2016. Une diversification pour ce prestataire logistique, déjà bien implanté en Midi-Pyrénées (alimentaire, e-commerce, industrie...), mais pas encore présent sur les secteurs du frais et des surgelés. A suivre.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte